Comment voyager aux Galápagos : croisière ou cabotage ?

On part aux Galápagos les enfants !!!! Youhouhou…….
Bon d’accord mais comment ça se passe  ?
Comment bien choisir son voyage aux Galápagos ?

 

Il est vrai que choisir une option pour explorer les Galápagos n’est pas chose facile.
Beaucoup de facteurs entrent en comptes et sont à considérer.

  • Vous avez le pied marin où vous préférez le plancher des tortue (terrestres bien entendu) ?
  • Vous aimez la solitude et l’isolement ou vous préférez ne rien perdre de l’archipel enchanté et découvrir par tous les moyens la diversité biologique et géologique de ces iles ?
  • Vous allez casser la tirelire et réaliser votre rêve d’enfant ou vous êtes plutôt du style à voyager low-cost et prêt à passer à côté de certains attraits majeurs de ce paradis naturel ?
  • Vous êtes observateur contemplatif ou collectionneur convulsif ?
  • Vous avez du temps ou non ?
  • Vous parlez anglais, espagnol ou uniquement la langue de Molière ?

Vous l’aviez compris l’affaire n’est pas facile. Nous allons donc tenter ici de dégrossir un peu toutes les options qui existent, expliquer les caractéristiques principales de chacune et donner quelques recommandations complémentaires pour vous aider dans votre décision.

 

La croisière aux Galapagos

La première option que nous allons aborder est donc la croisière autour de l’archipel des Galápagos. C’est certainement la plus connue des options car vous allez le voir elle offre une expérience incroyable.

Mais à quoi ça ressemble une croisière ?

Vue du catamaran Anahi au mouillage

 

Qu’est-ce qu’une croisière aux Galápagos ?

Le principe de la croisière est de vivre sur le bateau. En effet avec cette option le bateau c’est la maison, la cuisine, et la voiture… enfin le bateau ! C’est donc la base d’exploration toute équipée qui nous emmènera sur les différents points de visite de l’archipel des Galápagos.

 

Comment on vit sur une croisière ?

La vie sur un bateau peut être exiguë, ou pas, en fait tout dépend de la catégorie du bateau que vous allez choisir. Les bateaux de catégorie supérieures disposent de suites amples et confortables. Celles de catégorie standard le sont moins bien entendu.

Une des belles suites du luxueux yacht MY Grace

 

On mange également sur le bateau car on vous le disait plus haut, le bateau c’est la maison. Pas de panique, un chef fait partie de l’équipage et vous mijotera de bons petits plats pendant tout le séjour. La qualité et la variabilité des repas dépend encore une fois de la catégorie de l’embarcation que vous choisirez.

La salle de restaurant du yacht Floreana

 

Comment on se déplace en croisière ?

Abordons maintenant le point crucial des croisières : les déplacements. Et c’est là que la croisière prend tout son sens, parce que nous croisons…. Moussaillon ! Les Galápagos sont un archipel d’îles dont certaines sont éloignées des autres d’une centaine de kilomètres, donc plusieurs heures de navigation. Lors d’une croisière, les déplacements les plus longs se font de nuit, ce qui permet premièrement d’économiser du temps sur les journées qu’on veut bien remplies, deuxièmement d’atteindre des îles plus éloignées et finalement de se faire bercer la nuit par le roulis de la mer, ou non… c’est là, encore une fois, que la catégorie du bateau prend son importance, mais nous verrons cela plus bas.

Les catamarans sont en général plus stables que les monocoques face au tangage et au roulis Ici le catamaran Archipell II

 

Qu’est-ce qu’on peut voir lors d’une croisière aux Galápagos ?

Le gros avantage des croisières navigables est de pouvoir accéder à certaines îles très particulières, dont les visites sont réservées uniquement à cette modalité de transport. Vous y découvrirez donc une faune et des paysages très spécifiques et uniques, inaccessible au cabotage, la deuxième formule expliquée plus bas, il faut suivre…. Attention certaines îles sont totalement fermées à tous types de visites touristiques et sont uniquement réservées à la recherche scientifique. Des permis spéciaux peuvent être octroyés par le les bureaux du Parc National Galapagos pour des projets de tournage de télévision ou de cinéma ou encore des projets d’études scientifiques, si c’est votre cas, consultez-nous.

Certaines autres îles ne sont accessibles que pour les croisières de plongée sous-marine, notamment Wolf et Darwin. Ces îles les plus éloignées et les plus septentrionales de l’archipel enchanté, n’offrent pas de visite terrestre, mais uniquement des immersions en plongée bouteille. Ces sites sont particulièrement réputés pour leurs richesses en « gros poissons », notamment le requin baleine. C’est d’ailleurs l’une des plus grosses colonies au monde d’adultes reproducteurs. Mais nous traiterons cela dans un article spécial dédié à la plongée sous-marine.

Pour les mordus d’ornithologie, il faudra absolument que la croisière passe par Genovesa pour chercher son pinson micro-endémique le Géospize de Genovesa (Geospiza acutirostris), qui n’est d’ailleurs plus un pinson selon la nouvelle taxonomie ornithologique, mais cela est une autre histoire.

Pour les férus de volcans le tour complet d’Isabela avec un passage par Fernandina est obligatoire pour tenter d’observer une possible éruption du volcan Cumbre ou Sierra Negra. Pour les photographes certains bateaux offrent l’occasion de faire des sorties à des heures où la lumière est plus douce, car le débarquement sur les sites de visites est généralement plus tôt que pour les sorties en cabotage. Là encore des autorisations spéciales existent, nous pouvons vous aider à les demander auprès du Parc National Galapagos si le groupe est conséquent et le projet de visite est particulier.

Le fameux point de vue de Bartolomé en plein jour (à gauche) et au lever du soleil (à droite)

 

Combien de temps dure une croisière ?

D’un point de vue purement matériel, la croisière peut durer entre 4 jours et 15 jours, voire plus si on combine des itinéraires.

De notre point de vue, les croisières « trop courtes » ne sont pas intéressantes car les sites visités sont en général accessibles en sortie à la journée. Vous pouvez d’ailleurs le voir dans les croisières que nous avons sélectionnées pour vous, les plus courtes sont de 5 à 6 jours.

Les croisières les plus longues permettent de visiter une grande partie de l’archipel, et pour ceux qui voudraient « tout » voir, il est possible de combiner des itinéraires, par exemple combiner un « 8 jours nord » avec un « 8 jours sud » vous permettra de faire le tour complet de l’archipel en visitant, durant 15 jours, l’ensemble des îles inaccessibles en sortie à la journée. Dans ce cas, la limite de vos rêves sera le budget que vous voulez allouer à votre voyage. Dans tous les cas, les croisières de 6 ou 8 jours sont les plus classiques et recommandés.

 

Comment sont les guides sur une croisière ?

Plutôt naturaliste ? Fous de volcans ? Pure ornithologue ? On peut dire qu’il y en a pour tous les gouts aux Galápagos.

Les guides certifiés aux Galapagos se différencient entre eux par leur expérience et leurs connaissances naturalistes et linguistiques. Ces dernières caractéristiques correspondent en général aux années de pratiques mais aussi au nombre de cours spécifiques qu’ils suivent pour se tenir informer et à jour au niveaux des avancées des connaissances scientifiques sur tous les thèmes relatifs aux Galapagos (se sont souvent des cours donnés par la station scientifique Charles Darwin ou le Parc National Galapagos). Vous trouverez donc les références de Guides Naturalistes I, II ou III. Les niveau III étant bien entendu le plus haut niveau.  La majorité des croisières se font avec des guides naturalistes et généralistes, et si vous avez un domaine de prédilection, quelques croisières à des dates spécifiques, se font avec un guide spécialisé (ornithologue, Dive Master, vulcanologue, etc.).

Si vous avez une demande spécifique, contactez-nous pour que nous vous indiquions les bateaux et les dates qui correspondent.

 

Quelle langue on parle sur une croisière ?

Il faut savoir que 82% des visiteurs aux Galapagos sont d’origine nord-américaine. Tous les guides du parc national des Galápagos parlent donc au moins espagnol (bien entendu) et anglais. En général les croisières sont proposées sur la base de ces deux langues. Si vous êtes plutôt « langue de Molière », certains départs à des dates spécifiques se font pour des groupes uniquement francophones. Ou si vous voulez visiter les Galápagos en mandarin (la langue, pas l’oiseau), ça peut aussi s’organiser, il nous faudra uniquement un peu de temps pour vous trouver le guide correct. Nous pouvons également joindre aux groupe un traducteur francophone, ou autre, qui accompagnerait le groupe depuis le continent, un supplément économique serait bien entendu appliqué selon le nombre de participants.

Contactez-nous pour connaître les détails de ces services ainsi que les départs de croisières francophone ou pour une autre langue spécifique.

 

Quelles sont les inconvénients des croisières ?

Alors c’est quoi le revers de la médaille ? Ben oui il y en a toujours un….

Un bateau de croisière, on l’a dit plus haut, c’est comme une maison/voiture : elle a besoin d’eau, de carburant, d’un capitaine, d’un cuisinier, d’une annexe pour débarquer, voire deux, avec les chauffeurs qui vont avec, un guide à temps plein, etc., et toute cette logistique… ça coute un peu cher. Mais ça le vaut bien !!

Le MY Angelito, un excellent rapport qualité/prix avec en plus des itinéraires adaptés aux ornithologistes

 

En bref, la croisière aux Galápagos c’est…

Bref, vous l’aurez compris, la croisière c’est le meilleur moyen d’explorer en profondeur la biodiversité des Galápagos.

 

Découvrez les croisières aux Galapagos que nous avons sélectionnées pour vous

 

 

Le cabotage aux Galápagos, ou « island hopping »

Alors c’est quoi le cabotage ?
Voici un terme qui est bien spécifique aux voyages aux Galápagos et qu’on n’entend pas souvent… alors on va l’expliquer pour vous.

À l’origine « caboter » c’est « naviguer non loin des côtes ». Nos amis british disent Island Hopping… et hop!!

 

Qu’est-ce qu’un voyage en cabotage aux Galápagos ?

Appliqué à l’archipel des Galápagos, cela revient à visiter l’archipel en ayant toujours une base terrestre sur une des îles principales, et durant la journée on visite, on visite….

Par exemple depuis Santa Cruz, l’île la plus habitée, vous aurez accès aux sites de visite de Plaza Sur, Seymour Norte, Santa Fé, Pinzon, Bartolomé, etc. qui sont des îles inhabitées et qui abrite une faune tout aussi variée que surprenante.

L’île Santa Cruz et ses sorties accessibles à la journée.

 

Comment se passe une journée type de voyage en cabotage aux Galápagos ?

Généralement la sortie à la journée commence vers 7h du matin, après une à trois heures de navigation on débarque sur une île pour la visiter accompagné d’un guide du parc national qui nous explique toutes ses spécificités, sa faune, sa flore, son histoire géologique, etc. Le déjeuner est servi sur le bateau., puis une séance aquatique est généralement incluse dans la sortie, une bonne occasion de voir l’incroyable faune marine et sous-marine que recèlent les Galápagos. Retour à notre point de départ en général vers le milieu à fin d’après-midi.

Voici donc la journée type d’une sortie en cabotage.

Île de Seymour Norte, une des îles accessibles depuis Santa Cruz

 

Qu’est-ce qu’on peut voir lors d’un voyage en cabotage aux Galápagos ?

L’avantage du cabotage est multiple. Premièrement on est libre de choisir les sorties qu’on veut effectuer, à condition qu’elles soient accessibles depuis l’île sur laquelle on loge et qu’il y ait des disponibilités au moment de votre voyage. Rappelez-vous qu’un grand nombre d’îles ne sont accessibles qu’avec la modalité de croisières longues. Vous aurez bien évidement l’option de faire un tas de visites en autonomie totale. Tortuga Bay, Las Grietas, Concha y Perla, sont des sites en accès libre qui pourront occuper le reste de vos journées, ou même pour y passer une journée complète. Et pour ceux qui n’ont pas le pied marin, c’est une bonne option pour calmer le tangage et le roulis du bateau.

Les Otarie des Galápagos (Zalophus wollebaeki), une des espèces emblématiques et accessibles en sortie à la journée.

 

Où est-ce qu’on dort en cabotage aux Galápagos ?

Plutôt grand confort pour vous reposer tranquillement entre deux sorties, ou plutôt au plus proche du ponton ou du centre-ville pour avoir accès aux sites en accès libre le plus possible ?

Le choix d’hôtel est vaste aux Galápagos, et tout dépend de ce que vous voudrez privilégier. Les paramètres tels que le confort, la proximité des sites, la formule demi-pension ou hébergement seul, etc. influent beaucoup sur le tarif des hôtels et pour vous permettre de profiter à fond de votre voyage nous mettons à votre disposition notre expertise et notre connaissance des sites pour vous conseiller au plus juste.

Les hôtels de catégories supérieures sont en général ceux qui ont les vues les plus agréables, souvent sur la mer, mais pas toujours aussi proche que l’on l’imagine. Plusieurs catégories de chambres existent au sein du même hébergement, il est donc très important de demander les spécificités. Les tarifs peuvent variés du simple au double. C’est à vous de nous faire part de vos préférences et nous sélectionnerons pour vous plusieurs options correspondant à vos souhaits et votre budget.

 

Comment sont les guides sur une sortie à la journée ?

Les guides accompagnant les sorties à la journée sont des guides naturalistes du parc national des Galápagos en général de type I ou maximum II. Tous parlent espagnol et anglais, mais il est plus rare et difficile de trouver un guide qui soit spécialisé dans un champ d’étude particulier, ou dans une langue particulière. Ils ont en général moins d’expériences et de connaissances que les guides qui travaillent a bord des croisières longues.

Partie Kayak lors de la sortie « Tintoreras » à Isabela

 

Quelle langue on parle sur un voyage en cabotage ?

La langue officielle des Galápagos est l’espagnol, l’anglais y est couramment parlé également, et en fonction de vos rencontres dans les rues de Puerto Ayora ou Puerto Villamil vous pourrez rencontrer des voyageurs du monde entier. Voilà une belle occasion de sortir tout votre vocabulaire de polyglotte pour conter vos rencontres avec la faune locale aux autres voyageurs que vous pourrez rencontrer.

D’ailleurs, un mandarin, en mandarin, ça se dit 斑胸草雀…

 

Quelles sont les inconvénients du voyage en cabotage ?

Au final le cabotage a aussi ses intérêts, alors qu’est-ce qui pourrait nous rebuter pour ce type de voyage ?

L’un des inconvénients de se système de visite est lié directement aux déplacements vers les sites de visites journaliers et entre les îles habitées. Il faut en général plus de temps pour réaliser l’aller-retour vers les sites de visite que le temps imparti à la propre visite. Les « fibras rapidas » qui sont les bateaux taxi qui permettent de se déplacer entres les 4 iles habitées de l’archipel des Galapagos, sont en général assez inconfortable et selon l’époque et la houle peuvent même allez jusqu’à être périlleux selon les bateaux. Mais c’est surtout les îles et les sites lointains et donc inaccessibles en sortie à la journée qui manqueront sur votre liste de grand baroudeur, surtout si elles présentent un intérêt particulier pour vous ou votre tribu. Les volcans du nord d’Isabela, les cormorans aptères de Fernandina ou les requins baleines de Darwin et Wolf ou encore les geospizes micro-endémique de Genovesa. Toutes ces spécificités qui pourraient vos orienter vers… une croisière !

Buse des Galapagos à la pointe « Punta Albermarle » sur Isabela

 

En bref, le cabotage aux Galápagos c’est…

Le cabotage aux Galapagos c’est la liberté, la possibilité de « sentir » la vie sur l’archipel rendu célèbre par Darwin, s’imaginer sur les traces de Darwin, au rythme qu’on veut et qu’on aime.

 

Découvrez les voyages en cabotage aux Galapagos spécialement conçus par Nature Experience

 

 

On récapitule un peu

Aller, on se fait un petit récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque formule :

Les avantages de la croisière :

  • Accès à des îles éloignées,
  • Découverte plus en profondeur des Galapagos, notamment sur des espèces spécifiques,
  • Temps de déplacement souvent la nuit, donc plus de temps pour les sorties
  • Une formule tout compris

Les inconvénients de la croisière :

  • Une formule plus onéreuse du fait de la logistique que ça impose,
  • Des horaires très cadrés, on ne peut pas faire de sorties supplémentaires
  • On est constamment en mer, ce qui peut rendre inconfortable le séjour pour certains et selon l’époque.

 

Les avantages du cabotage :

  • Une formule plus souple dans l’organisation
  • Une solution globalement plus économique
  • On a plus de liberté dans l’organisation de ses journées

Les inconvénients du cabotage :

  • Accès limité à certaines îles seulement
  • Temps de trajet pour les sites de visites, qui prennent du temps le jour.
  • Les déplacements entre les îles habitées peuvent être très chaotique avec les bateaux taxi.

 

Voilà de quoi vous donner les informations nécessaires pour organiser votre voyage aux Galápagos…. Ah mais non ! Attendez ! Chez Nature Expérience il y a une autre formule qu’on aime bien… C’est le mix des deux !

Nager avec les otaries sur la plage de Puerto Villamil, un privilège autant en cabotage qu’en croisière.

 

La croisière en plus du cabotage ? ou le cabotage en plus de la croisière…

Et oui c’est possible, une petite croisière de 5 à 6 jours qui vous permet de cibler une chose que vous voulez absolument voir, et un complément en cabotage pour faire durer le plaisir sans casser sa tirelire.

Ça c’est une bonne option pour se faire plaisir, et on a pleins de petits plans à vous donner pour que vous en profitiez à fond, alors contactez-nous pour organiser au mieux votre voyage aux Galápagos.

 

Par Pierre Ferron, votre conseiller croisière ou cabotage aux Galápagos