Le comptage de noël, un exemple de science participative

Le comptage de noël, un exemple de science participative

 

Noël pour beaucoup c’est surtout traîneaux, guirlandes et cadeaux. Pour les Grinchs-orntihos c’est plutôt…… les oiseaux, les sorties d’observation ornithologique et surtout le fameux comptage de Noël.

Depuis maintenant plus d’un siècle, une tradition nord-américaine se perpétue et a gagné depuis de nombreux pays du monde, où ornithologues amateurs, curieux, guides spécialisés et autres passionnés de la nature comptent les oiseaux.

Affiche du comptage de Noël des oiseaux urbains à Quito (conteo urbano navideño de aves 2018)

 

Entre décembre et janvier, à Saint Pierre et Miquelon, au Canada, en Mongolie, en Colombie ou encore en Equateur, des milliers de bénévoles se rejoignent pour effectuer ces recensements. Sous la coordination d’un responsable aguerri, les groupes se forment pour partir sur les traces des oiseaux, de tous les oiseaux… afin de comptabiliser durant 24 heures, sur un lieu précis, un maximum d’espèces.

Pour cela, il ne leur faut pas grand-chose, un bon réveille-matin, une paire de jumelles, des oreilles et des yeux.

Comptage d’oiseaux dans la région du choco équatorien

 

Durant 24 heures ils vont comptabiliser méthodiquement toutes les observations visuelles et auditives qu’ils feront sur l’une des routes, appelées « transect », intégrant un cercle géographique de 24 km de diamètre, enregistré préalablement à la Audubon society, l’ONG responsable de la récupération, de l’analyse et la gestion des données de chaque recensement mondial annuel, ceci afin qu’il soit validé et que les chiffres soient publiés. Les USA battent en général les records de participations (nombre de listes), normal me direz-vous, compte tenu de leur taille, de leur population et surtout du fait qu’ils soient le pays initiateur de ce rassemblement naturaliste.
Mais le grand gagnant annuel perpétuel c’est l’Équateur ! Un peu moins normal me direz-vous ? Eh bien non…. En fait, c’est assez logique. En effet, ce petit pays andin a la particularité d’héberger plus de 1680 espèces d’oiseaux sur une superficie d’à peine 250.000km2. C’est aussi grâce aux vertigineux gradients altitudinaux de la cordillère des Andes qu’il est possible d’intégrer au sein de ce fameux cercle de 24 km de diamètre une grande variété d’étages végétatifs et climatiques et donc d’écosystèmes, permettant d’inclure plus de 550 espèces d’oiseaux. Les deux localités se disputant le titre annuel sont Mindo et Cosanga, hauts lieux de l’ornithologie équatorienne, situés respectivement sur les zones subtropicales du Choco et de la haute Amazonie.

Des observateurs d’oiseaux en pleine action

 

Mais avant d’être un concours de qui observera le plus d’oiseaux, le comptage de Noël est surtout l’une des plus importantes initiatives de science participative au monde. Imaginez plus de 65 000 personnes, année après année, partant gaiement sur les mêmes sites d’observation, afin d’enregistrer et énumérer non seulement le nombre d’espèces observées mais aussi le nombre d’individus. Ces informations viennent enrichir une base de données incommensurable et inestimable pour les étudiants et chercheurs qui, en appliquant des paramètres différents, peuvent tenter de répondre à certaines questions comme par exemple déterminer quelles sont les espèces en déclin ou en récupération, quels sont les effets du changement climatique sur telle ou telle espèce, ou encore quel est l’impact de la déforestation sur telle communauté d’espèces. Le fait de concentrer un grand nombre d’observateurs au même moment permet également d’augmenter les opportunités d’observations inusuelles d’espèces rares ou en danger.

En définitive ceci est une bonne occasion de contribuer, chacun un peu, aux sciences participatives et d’apporter son soutien d’une manière active à l’avancée et à la structuration des connaissances pour une meilleure défense des écosystèmes de la planète et dans ce cas précis d’aider à enrayer le déclin des populations d’oiseaux dans le monde.

Ouvrez grand les yeux pour le comptage de Noël !

L’Équateur comme beaucoup de pays se prépare une nouvelle fois pour ce grand événement ornithologique et social qui sera la 119ème édition. Nature Experience une nouvelle fois soutiendra différents comptages.

Faites de même, depuis votre jardin ou dans les zones forestières les plus proches de chez vous, en famille ou entre amis, chaussez vos jumelles et participez massivement à cette grande réunion avec la nature !

Pour plus de renseignement, consultez la page de la Audubon Society https://www.audubon.org/conservation/science/christmas-bird-count

Et ouvrez un compte sur Ebird afin de publier votre liste du comptage de Noël https://ebird.org/news/ebirding-your-cbc

 

Par Xavier Amigo, votre père Noël à plumes pour le grand comptage de Noël

 

Pour tout savoir sur nos itinéraires ornithologiques, cliquez ici

 

Compter les oiseaux à Noël, chouette alors !