Nouvelle actualisation du guide d’identification des mammifères d’Equateur

La taxonomie évolue, les recherches avances, les expéditions scientifiques se multiplient et la phylogénie devient de plus en plus pointue. C’est donc un peu normal, qu’il faille actualiser la classification des êtres, de plus en plus fréquemment. Les mammifères ne rechapent pas à cette règle, surtout ici sur ces terres aussi ostentatoires.

Dans cette 5ieme éditions de ce guide de terrain, Mammifères d’Equateur, de Diego Tirira, mammologiste et auteur de l’ouvrage, a intégré les dernières révisions taxonomiques.  Ainsi, que les données de distribution de la mammalofaune de l’Equateur. Autant continentale, qu’insulaire mais aussi, pour la première fois, des territoires antarctiques équatoriens.

Guide Mammifères d’Equateur – Anglais

Ce guide sur les mammifères d’Equateur, est le plus complet, publié à ce jour en Equateur. Il décrit quelques 435 espèces, illustré par plus de 620 photos et accompagné de 380 cartes de distributions. Les textes contiennent un grand nombre d’information de caractérisation, d’identification et de distribution.

Vous y trouverez également des données morphométriques, des particularités anatomiques, la biologie, l’éthologie et l’écologie de chacun de ces espèces. Mais aussi et surtout son abondance, son état de conservation et la description des habitats. La diversité étant aussi dans la culture, l’auteur n’a pas omis de mentionner les noms vernaculaires locaux dans leur langue native, des quelques 15 nationalités indiennes.

Pour les plus curieux, vous trouverez aussi, au sein de cette petite pépite de savoir, les empreintes d’un grand nombre de mammifère terrestre.

L’ouvrage culmine bien entendu avec la liste de référence bibliographique de grand intérêt pour les scientifiques. Il ne va pas en dire que ce guide va devenir une référence. Que ce soit pour les scientifiques, naturalistes, photographes, étudiants et pour les passionnés de la faune néo-tropicale.

Mais vous vous demandez sûrement, qui est l’auteur de cet immense travail ?

Diego G. Tirira

Le scientifique de terrain, caché derrière ce travail gigantesque, est Diego G. Tirira. Ce nom, ne vous dit rien ? Et pourtant, ses travaux et qualifications sont plus que reconnus dans le monde scientifique. En effet, on lui doit plus d’une soixantaine d’articles scientifiques, et une quinzaine de livres. Il travaille, depuis 1990, dans l’étude et la conservation.

De plus, le monde scientifique et culturel l’a reconnu, en lui octroyant plusieurs reconnaissances pour sa carrière scientifique dont le prix « Rumiñahui de Oro » en 2007. Ce prix, décerné par la municipalité de Quito, a pour objectif de reconnaître et d’encourager le travail intellectuel. Mais aussi la création et contribution à la science et à la culture. Il a également eu le privilège de recevoir le prix “Spallanzani Award” en 2012.

Ce prix est décerné par la « North American Society for Bat Research », et nommé ainsi en l’honneur de Lazzaro Spallanzani (10 janvier 1729 – 12 février 1799). Un biologiste et un physiologiste italien, qui a contribué de manière importante à l’étude expérimentale des fonctions corporelles, de la reproduction animale et de la découverte animale. Le prix Spallanzani peut être attribué chaque année, pour aider des personnes extérieures à l’Amérique du Nord à participer au Symposium (un congrès scientifique) nord-américain sur Bat Research. Aujourd’hui, Diego G Tirira est chercheur au sein du musée de Zoologie QCAZ à l’université Pontificia Catholique d’Equateur.

Bien que sa sortir est prévu pour le 21 juillet, il existe la possibilité, pour les plus pressés, de le précommander. Et pour ceux qui n’arriveront pas à contrôler leurs impatiences voici ici un avant-gout du travail réalisé :

 

De plus deux versions seront disponibles en espagnol ou en anglais.

Guide Mammifères d’Equateur – Espagnol

La couverture de la version espagnole représente l’un des mammifères les plus emblématiques de la région : L’olinguito de brumes. L’une des dernières espèces de mammifère décrite par la science. Un habitant des forets de nuages qu’il est fréquent de rencontrer et de photographier lors de nos voyage naturalistes et nos safari photographiques en Equateur.