Les Réunions équatoriennes d’ornithologie, un espace de divulgation

Mais de quoi parle-t-on durant une rencontre ornithologique ? D’oiseaux vous me direz !!! Et bien pas seulement…. Depuis leur création, les Réunions Équatoriennes d’Ornithologie (REO), ont générées un espace d’intégration et de divulgation entre toutes les personnes ayant un lien avec les oiseaux d’Equateur, leurs études et leur sauvegarde. Ici, chercheurs, guides ornithologues, étudiant, gardes-parcs, se retrouvent pour parler de plume, de nid, de migration, de conservation et d’un tas de thèmes en relation avec l’ornithofaune néo-tropicale.

Araçari à bec clair (Pteroglossus erythropygius) dans la réserve de Buenaventura

 

Cette sixième édition aura lieux, une nouvelle fois, au cœur de l’un des épicentres de l’endémisme national. La ville d’Arenillas, située à quelques kilomètres de la frontière péruviennes. Baignées par le courant froid de Humboldt, ces grandes plaines côtières ont vu petit à petit leurs couvertures végétales de forêts semi-sèche être supplantées par l’élevage de crevettes et les monocultures de bananes. Pourtant nous nous trouvons ici en plein cœur de la bio-région tumbesienne, l’un des 5 « hots spots » de biodiversité du pays. Cette zone géographique que l’on partage avec le Pérou, abrite un taux saisissant d’espèces endémiques. D’où l’intérêt et l’urgence d’y réaliser la sixième édition de la REO.

Buse tricolore de Tumbes (Geranoaetus polyosoma)

 

Pour les organisateurs de la REO, le choix, du site est primordial. Il déterminera la réussite de l’évènement en tentant de réunir la grande majorité des ornithophiles venus des 5 coins du pays (Galápagos inclus), mais surtout en tentant de faire mieux connaitre ces régions souvent délaissées par le commun des mortels. Pour cela il faut conjuguer plusieurs aspects : donner l’opportunité de se délecter de nouvelles espèces : rares, photogéniques et endémique tout en apportant du contenu captivant et enrichissant aux participants. Lors des réunions antérieures, qui ont eu lieux successivement à Quito, Guayaquil, Mindo, Maldonado et enfin à Zamora, le part attribuée aux moments d’observations avait été importantes et bien réfléchie, et ont constitués l’un des principaux attractifs de ces rencontres. Après ces matinées d’observation sur le terrain, la partie plus académique et de divulgations permet de nourrir plus l’esprit. Le contenu des conférences et aussi varié qu’instructif.

Matinée d’observation sur le terrain lors du REO

 

Cette année, une nouvelle fois, le programme sera bien fourni. Un panel de conférenciers internationaux nous délecteront de thèmes aussi insolites que profonds, le Dr. Christian Devenish, la Dr. Bette Loiselle, mais aussi le Dr. Jaime Chavez et la Dr. Catherine Graham, nous parleront des nouveautés dans l’organisation de la systématique des Géospize des Galápagos, communément appelés « pinsons de Darwin », des comportements reproductifs des Manakins au sein du Parc National Yasuni, de la passionnante écologie et évolution des communautés de colibris et de biens d’autres sujets passionnants.

Conférence lors du REO

 

Plusieurs tables de discussions traiteront de sujets importants, comme la situation de l’avitourisme (Birdwatching) en Équateur, en coordination avec le ministère du tourisme, mais aussi, l’avancée du livre rouge des oiseaux d’Équateur. Les ateliers de travail permettront aux participants d’améliorer leurs connaissances en terme de rédaction scientifiques et de photographie animalière. La réunion culminera avec un stage de bagages sur le littoral Pacifiques, manière de lier l’utile a l’agréable.

Envol de Mouette de Franklin (Leucophaeus pipixcan) sur la côte pacifique

 

La 6ème édition des Réunion Équatorienne d’Ornithologie aura lieu du 1er au 5 aout 2018, à Arenillas, province de El Oro, en Equateur. Nature Experience et Birding Experience, sont nouvellement coorganisateur de cet évènement.

Le Ceibo (Ceiba trichistandra), endémique des forêts tropicales sêches, Equateur et Perou

 

Par Xavier Amigo, votre correspondant pour la REO 2018