Terra Australis – Voyage ornithologique en Argentine – novembre 2019

Terra Australis – Rapport de voyage ornithologique en Argentine

Voyage ornithologique en Argentine, du 6 au 21 novembre 2019.

Guide : Xavier Amigo

Itinéraire: Terra Australis

 

Une immersion De 14 jours à la recherche des espèces les plus emblématiques du cône sud de l’Amérique. La Patagonie, durant le printemps austral, reprends à petit. Les journées s’allongent, environs 15 heures de lumières naturelles par jour, le climat se radoucit, en moyenne 15°C en journée, nous permettant de belles et longues observations de la région d’activités nuptiales et reproductives de beaucoup d’espèces.

 

Itinéraire

06/11 – Jour 1 : Bienvenidos a Argentina
07/11 – Jour 2 : Mythique péninsule de Valdes
08/11 – Jour 3 : Entre orques et pétrels géants
09/11 – Jour 4 : De retour vers l’intérieur des terres
10/11 – Jour 5 : La plus grande colonie continentale de manchots de Magellan
11/11 – Jour 6 : Au revoir Valdes, bonsoir Terre de Feu
12/11 – Jour 7 : Le tant attendu canal de Beagle
13/11 – Jour 8 : Décor de la fin du monde
14/11 – Jour 9 : Au dessus du canal Beagle
15/11 – Jour 10 : La Patagonie profonde
16/11 – Jour 11 : Sous les vents de Patagonie
17/11 – Jour 12 : Des steppes aux forêts sub-andines
18/11 – Jour 13 : Sous les pluies de Patagonie
19/11 – Jour 14 : A la recherche des raretés
20/11 – Jour 15 : Les glaciers du Perito Moreno
21/11 – Jour 16 : Les pampas de Otamendi

 

06/11 – Jour 1 : Bienvenidos a Argentina

Itineraire: Aeroport de Ezeiza – Buenos Aires – Costanera del Sur.

Après un vol d’environ 10 heures, l’avion atterrit à l’heure, au terminal national de Ezeiza. Malgré les travaux à l’aéroport, tout le groupe sort relativement rapidement. Cela fait vraiment plaisir de revoir tout ce petit monde. Nous nous connaissons déjà avec plus de la moitié du groupe. Colombie pour certains, Brésil pour d’autres ou encore Equateur. Un super groupe de passionnés. Je crois que nous allons nous amuser !!

Nous rejoignons le bus, ou Carlos, notre chauffeur pour la partie nord du voyage, nous attends. C’est parti ! Il nous faudra 40 minutes pour rejoindre le centre-ville et le quartier de Puerto Madero. Notre hôtel est stratégiquement situé pour nous permettre de rejoindre rapidement un petit restaurant traditionnel pour goûter quelques « empanadas », l’une des spécialités culinaires du pays. Après ce bon encas, Carlos nous dépose rapidement à l’entrée de la réserve Costanera del sur, où nous passerons la fin de cette première journée pour une introduction aux oiseaux de Buenos Aires. Il ne faudra attendre que quelques secondes pour commencer notre liste. Devant les portes du site, nos premiers Pigeons Picazuro (Picazuro Pigeon) nous accueillent, accompagné de Tourterelles oreillardes (Eared Dove). Un Caracara huppé (Southern Caracara) plane au-dessus de nous pendant qu’un couple de Perruche veuves (Monk Parraket) monte la garde sur les portes d’entrée. Un couple de Vanneux tero (Southern Lapwing) laissent entendre leur chant caractéristique et strident Au milieu de cela, quelques espèces introduites complémentent le paysage sonore de cette partie de la ville. Les Étourneaux Sansonnet (European Starling) ainsi que les Moineaux domestiques (House Sparrow) sont de plus en plus abondants dans la capitale argentine. Plus loin le long du sentier, quelques Guira cantara (Guira Cuckoo) croisent notre chemin, au-dessus d’elle, le vol langoureux et lourd d’une Cigogne Maguari (Maguari Stork) fait échapper de tout le groupe, un cri d’émerveillement. Cette cigogne américaine est captive du fait de sa taille et son élégance. C’est le printemps sur l’hémisphère sud et beaucoup d’espèces commence à nicher. À l’intérieur de cette forêt broussailleuse, nous repérons le nid du superbe et imposant Onoré rayé (Rufuscent Tiger-heron). Les arbres ne sont pas encore tous recouverts de leur feuillage d’été, cela permet d’observer plus facilement les oiseaux le long des branchages. Cela sera le cas du Pic varié (Chekered Woodpecker) se donnant en spectacle pour le groupe. Plus loin, un Grimpard à bec étroit répétera la situation. Autour des Érythrines en fleur, virevolte l’Émeraude splendide (Glitering-bellied Emerald). Ce colibri est le plus commun en ville. Le fournier roux (Rufous Hornero) est quant à lui bien plus commun et son chant particulier sera omniprésent durant cette première partie du voyage. Cela sera ensuite à l’Élénie à bec court (Small-billed Elaenia) de nous faire écouter son chant. De nombreux individus parsèmerons notre circuit de leur présence, tout comme la moucherolle fascié (Bran coloured Flycatcher). Le Gobemouchrons masqué (Masked Gnatcatcher) en plus d’être très commun et peu farouche ici. Quelques parulines comme la Paruline équatoriale (Masked Yellowthroat) et la Paruline à couronne dorée (Golden-crowned Warbler) sera ensuite observée le long du même sentier. Ce dernier nous conduira vers les lagunes où se concentrent un grand nombre d’espèces aquatiques. Le Heron flute de Soleil (Wistling Heron) sera sans aucun doute l’espèce la plus appréciée du groupe, en ballotage avec le Kamichi à collier (Southern Screamer). Depuis les différentes terrasses d’observation nous passerons au total près de 40 minutes à scruter le miroir d’eau de ce plan d’eau jouant un rôle prépondérant pour les ardéidés, anatidés et autres aquatiques. Grebe a bec bigaré, Grebe de Roland et Grand Grebe sont les plus observés, en même temps que le Rosy-billed Pochard.

100 espèces tout rond pour cette première après-midi d’observation (4 heures), pas mal pour un début. Une petit coupe devin argentin sera la bienvenue, durant le souper pour fêter cela et célébrer la bienvenue du groupe sur ces terres de Gauchos.

 

07/11 – Jour 2 : Mythique péninsule de Valdes

Crested duck - Valdes

Crested duck – Valdes

Itineraire : Buenos aires – Trelew – Puerto Madryn – Isla Pajaro – Puerto Piramides

Voilà arrivé le grand jour pour commencer notre découverte de la Patagonie. Les observations d’hier autour de la capitale, n’étaient qu’une mise en bouche. Notre vol vers Trelew décolle à l’heure. Deux heures plus tard, nous voici arrivés dans la région de Chubut. Notre guide locale, Karina, nous attend à l’aéroport avec notre super chauffeur, Ruben. C’est parti pour une première immersion dans les différents écosystèmes de la Patagonie nord. Nous faisons un arrêt au contrôle du Parc National Peninsula Valdes, pour payer l’entrée sur la zone de conservation.  Ceci nous permettra d’observer le tant désiré Tinamou élégant (Elegent Crested-Tinamou) que nous observerons tous les jours suivants. Arrivée en face de l’île aux oiseaux, nous sortirons tous nos téléscopes pour scruter le rivage. Malgré la marée haute, nos premières espèces patagoniennes sont là, Canard huppé (Crested Duck), Flamand du chili (Chilian Flamingo), Huitrier noir (Blackish Oystercatcher), Mouette de Patagonie (Brown-hooded Gull), et l’omniprésent Goéland Dominicain (Kelp Gull). Nous arrivons avant 18h00 à Puerto Piramides pour embarquer presque immédiatement à bord de notre grand zodiak. Le target n’est pas un oiseau pour cet après-midi mais la baleine franche australe. La nature nous offrira un spectacle inouï. Nous observerons au total, au moins 12 individus différents tous plus actifs les uns que les autres. Sur le retour, nous ferons quelques observations d’espèces bien patagoniennes, comme le curieux Chionis blanc (Snowy Sheathbill), l’élégant Goeland de Scroresby (Dolphin Gull) et le Sterne royalle (Royal Tern). Retour au port de Piramides pour déguster un vin local bien mérité et un bon repas avant d’aller recharger les batteries.

 

08/11 – Jour 3 : Entre orques et pétrels géants

Itineraire : Puerto Piramides – Punta delgada – Punta Cantor

Ce matin nous inversons l’ordre des choses. Un départ très matinal à pied autour du village de Puerto Piramides nous emmène sur les hauteurs de la baie ou une végétation de steppe arbustive est bien habitée du vent. Nous y trouvons la curieuse Chevêchette des terriers (Burrowing Owl), le Céositte mineuse (Common Miner), la Synallaxe mésange (Plain-mantled Tit-Spinetail), le furtif Synallaxe à bec court (Short-billed Canastero), l’endémique Synallaxe de Patagonie (Patagonian Canastero) et le robuste Gaucho à bec noir (Black-billed Shrike-Tyrant). Nous reprenons la route de gravier pour aller déjeuner, accompagnés par le vol planant de plusieurs Hirondelles gracieuses (Southern Martin). Quelques surprises nous attendent pour le reste de la journée qui se déroulera sur l’extrême Est de la péninsule de Valdès. Le long de la route poussiéreuse, une famille de Maras surveille très concentrés les alentours. Un tatou, après nous avoir coupé la route, ira se réfugier furtivement dans son terrier. La succession des différents types de végétations est subtile ici, mais il existe réellement une variation d’habitat en Patagonie. Les écotones entre Steppe et végétation broussailleuse sont les plus riches de la zone. Ces nouveaux paysages très particuliers sont surtout composés d’herbacées et autres plantes accoles fouettées par les vents forts et constants. À quelques mètres de la route, un pré-adulte de Buse tricolore (Variable Hawk) se tient sur un panneau publicitaire. Possiblement que le manque d’arbre donne à ce perchoir un attrait particulier pour ces rapaces qui y font souvent leurs nids. Un groupe familial de Nandou de Darwin (Lesser Rhea) fouine paisiblement les prairies de steppe comme si nous n’étions pas là. Nous nous arrêtons à Punta Cantor pour le repas de midi.  Selon le patron du restaurant, les Orques sont présents tous les jours. Nous avons bien fait d’attendre la marée haute. C’est en effet, le meilleur moment pour voir les grands groupes familiaux de cet animal emblématique de la péninsule. L’époque est normalement favorable. Nous aurons une énorme chance, pas moins de 20 individus défilerons sous nos yeux pendant l’après-midi. Nous aurons même droit à des essais d’attaques sur les éléphants de mer de la part de certains juvéniles inexpérimentés. Un véritable plaisir pour les yeux et un rêve assouvi pour beaucoup.  Depuis les falaises, nous observons un grand nombre de Pétrels géants. Grâce aux bonnes photographies, nous pourrons identifier les deux espèces : le Pétrel géant et celui de Hall (Northern et Southern Giant Petrel). Les phases de plumages différent légèrement pour les juvéniles et le bec de chaque espèce a une coloration différente à sa pointe. Retour vers notre hôtel en fin d’après-midi.

 

09/11 – Jour 4 : De retour vers l’intérieur des terres

Lesser Rhea - Ruta 40

Lesser Rhea – Ruta 40

Itineraire : Punta Piramide – Cota 130 -Laguna Ornitólogo

Au moment de sortir de la péninsule de Valdes, nous ferons un premier stop au centre d’interprétation du parc national pour nos dernières observations ornithologiques. Nous y faisons notre première observation du Chilia rougequeue (Band-tailed Earthcreeper). Une buse de Harris plane dans les parages. Plus loin, c’est le tour d’un Faucon pèlerin (Peregrine Falcon) de fendre l’air au-dessus de nos têtes. Le Tinamou de Darwin vocalise non loin de nous. En route vers Puerto Madryn, le chauffeur divise sur le côté de la route, un groupe de Conure de Patagonie (Burrowing Parakeet), s’alimentant au sol du fameux Mole (Schinus johnstonii), nous resterons un moment à observer et à photographier ce psittacidé hors du commun. Nous focaliserons le reste de la matinée à chercher le maintenant rare et localisé Incaspize charbonnier (Carbonated Sierra-Finch) que nous trouverons non loin d’une zone de nidification du Cacholote à gorge blanche (White-throated Cacholote). Plus tard, nous ferons notre seule observation d’un individu de Calandrite bergeronette (Greater Wagtail-tyrant). Le bien plus commun Diuca gris (Common Diuca-Finch) sera quant à lui bien plus présent. Nous faisons route vers la lagune de l’ornithologue, un site un peu hors norme pour faire de l’ornithologie, mais curieusement ultra riche en espèces. Il s’agit d’une lagune de récupération des eaux usées de la ville de Trelew. La liste d’espèces et les concentrations de population sont ici extrêmement élevés. L’immaculé Coscoroba blanc (Coscoroba Swan) est ici omni présent, au milieu de grands groupes de Canard spatule (Red Shoveler), dont nous compterons plus de 20 milles individus. Parmi les raretés, nous observons des Canards à lunettes (Spectacled Duck), Canards à collier noir (Ringed Teal), un Canard amazonette (Brazilian Teal) et une Sarcelle cannelle (Cinnamon Teal). Les Nettes demi-deuil (Rosy-billed Pochard) sont, quant à elles, bien présentes. Erismatures ornées (Lake duck), Grèbe a bec bigarré (Pied-billed Grebe) et les trois espèces de Foulques, l’échasse d’Amérique (Black-neck Stilt) camouflent quelques individus plus rares du Phalarope de Wilson (Wilson Phalarope) et du Bécasseau sanderling (Sanderling), tous deux migrateurs. De l’autre côté de la lagune, quelques Mouettes à têtes grises (Gray-hooded Gull), se reposent sur la rive. Encore une belle journée d’observation.

 

10/11 – Jour 5 : La plus grande colonie continentale de manchots de Magellan

Magelanic pinguin – Punta Tombo

Itineraire : Trelew – Punta Tombo – Rawson

Comme il est de coutûme, nous déjeunons tôt ce matin, car nous avons 1h30 de route jusqu’à Punta Tombo, l’une des plus grandes colonies connues de Manchot de Magellan. Environ 230 000 individus se partagent une étendue de plus de 210 hectares. Avant d’arriver sur les lieux, quelques arrêts rapides le long de la route de terre nous permettront d’observer quelques espèces nouvelles. De nombreuses Ada à ailes blanches (White-Winged Black-Tyrants) chassent dans les buissons de Duraznillo (Colliguaja integerrima). Un Rara du Paraguay (White-tipped Plantcutter) s’égosille à la cime d’un Algarobo (Prosopis alpataco). Nous continuons la route jusqu’à l’entrée de la réserve. Dès notre descente du bus, les premiers nids de manchots de Magellan nous apparaissent. La nidification a maintenant commencé depuis 1 ou 2 mois, mais les premiers “pinguinitos” ne voient toujours pas le jour. L’excellent sentier aménagé de ce site nous mène à travers un véritable champ de terriers. Tout au long de ce premier tronçons, nous rencontrerons un couple de Tinamou élégant (Elegant Crested-Tinamou) déambulant au milieu des stoïques Manchots. Deux Moqueurs à ailes blanches (White-winged Mockinkbirds) en vol nous laissent voir leurs miroirs alaires blancs si caractéristiques de l’espèce. Plusieurs observations de Sicale de Patagonie (Patagonian Yellow-Finch) agrémenteront notre marche. Nous arrivons aux différents points de vue sur la baie de Tombo. L’endémique Brassemer à tête blanche (White-headed Steamer-Duck) est là. Cette espèce restreinte aux côtes de la province du Chubut, est en pleine nidification et nous n’observons que des mâles, les femelles étant confinées aux nids situés aux pieds des rares arbustes de cette zone côtière. Au milieu des roches karstiques de cette partie de la côte argentine, un couple de Canard huppé (Crested Duck) fouine les algues à la recherche de larves et autres invertébrés marins. De nombreux Goélands de Scroresby ( Dolphin Gull) se mêlent à cette dance. Un jeune Goéland d’Olrog (Olgor’s Gull) se confond au milieu du bien plus nombreux et commun Goéland dominicain (Kelp Gull). Sur le retour, quelques espèces communes mais toujours agréables à observer agrémenterons la marche comme le bruyant Troglodyte familier (House Wren). Sur le toit de la cabane des gardes du parc, un couple de Labbe du Chili (Brown Skua) donne l’impression de scruter une prochaine victime !  Tout cela sous le regard méfiant de plusieurs Guanacos. Après un excellent repas buffet pris à l’Estancia La Perla, nous reprenons la route vers le nord à travers les steppes patagoniques du Chubut pour rejoindre le port de Rawson. C’est une sortie maritime qui nous attend maintenant. Après avoir enfilé nos gilets de sauvetage le zodiak semi-rigide démarre et commence à longer les rives de la rivières Chubut jusqu’aux jetées nous séparant de l’Océan Atlantique. Deux Huitriers de Garnot (Patagonian Ostreycatcher) fouinent le sable. Malgré le mauvais temps nous avons l’opportunité d’observer quelques Dauphins de Commerson. Cette espèce de micro cétacé est endémique des côtes argentines et facilement observable depuis Puerto Rawson.

 

11/11 – Jour 6 : Au revoir Valdes, bonsoir Terre de Feu

Patagonia

Itinéraire : Lagune de Chiquichana – Aéroport de Trelew – Ushuaia – Reserve urbaine de Bahia encerrada

En plein centre de la ville de Trelew, se trouve la petite lagune de Chiquichana. Un miroir d’eau important pour les espèces aquatiques de la zone. Nous profitons de quelques heures avant notre vol vers la terre de feu pour compléter notre liste. Les belles lumières du matin permettent de réaliser quelques belles photos du Canard de Chiloé (Chiloé Wigeon) et de la Grèbe de Rolland (White-tuftef Grebe), pendant qu’un groupe de Ibis à face blanche (Black-faced Ibis) croise le ciel. Nous nous attarderons un moment dans les quelques zones de joncs pour observer un Junquero troglodyte (Wren-like Rushbird) et du superbe Tyranneau omnicolore (Many-colored Rush-Tyrant). Quelques espèces terrestres sont également présente. Première observation du bruyant Merle austral (Austral Thrush) et de la Colombe Picui (Picui Ground-Dove). Notre bus nous récupère pour faire route vers l’aéroport de Trelew. Après avoir enregistré nos bagages, nous allons un peu fouiner les alentours de l’aéroport. Nous y dénichons une Sicalle des savannes (Grassland Yellowfinch) ainsi que plusieurs Incaspize petit-deuil (Mourning Sierra fich). Après deux heures de vol, nous atterrissons à la ville la plus australe du continent sud-américain. Ushuaia, véritable terra australis. Nous nous empressons de reprendre nos jumelles, direction la petite réserve urbaine de Bahía encerrada pour commencer nos premières observations des espèces typiques et migratoires de zone humide côtière et de prairies. Le panorama vaut vraiment le coup d’œil. Les quelques 30 hectares de cette petite réserve municipale sont logés entre la ville de Ushuaia et le Canal Beagle, le tout au pied des pieds de la cordillère. Une Bécassine de Magellan (South American Snipe), vocalise en vol avant de se poser à quelques pas de nous.  La première rencontre avec l’omniprésente Ouette de Magellan sera un moment de plaisir pour tout le groupe. Un Pipit correndera (Correndera Pipit) réalise son display face à nous. Première observation du commun Tarin à menton noir (Black-chinned Siskin). Avant notre départ pour le dîner, nous pouvons observer un Cinclode à ventre sombre (Dark-bellied Cinclode) et un grand nombre d’Hirondelles du Chili (Chilean Swallow) en vol.

 

12/11 – Jour 7 : Le tant attendu canal de Beagle

South-american Tern – Canal Beagle Valdes

Itinéraire : Canal Beagle – Estancia Harberton – Ushuaia

Un peu de repos ne fait jamais de mal, le départ ce matin est prévu à 9h00 depuis le Port d’Ushuaia. Nous avons presque tout l’étage supérieur du catamaran pour nous. Depuis là-haut, le point de vu sur le canal Beagle est imprenable et nous avons plus de facilités a spotter les pélagiques et semi-pélagiques. Il ne faudra pas attendre longtemps après que le bateau lève l’ancre pour commencer nos observations. Labbe du Chili (Chilean Skua), Albators à sourcils noirs (Black-browned Albatros) et Pétrel géant (Southern Giant Petrel) sont présents tout au long de la navigation. Premier arrêt autour de l’île Alicia où nous observons une colonie active de Imperial Cormorant. Sur les îlots autour du phare, des éclaireurs repose un groupe de Lions de mer sud-américains. Un premier Cinclode Fuligineux (Blackish Cinclode) est observé par presque tout le groupe. Les autres ont aussi la chance de le voir plus près du phare. Cette espèce rare a pris l’habitude de venir boire l’eau douce qui ruisselle du parebrise de la cabine de pilotage. Arrivé sur le paso Mackinlay, nous avons la chance de voir le rare Puffinure de Magellan (Magelanic Daving-petrel). Les colonies des deux espèces de Manchot sont aussi au rendez-vous. Environs 45 Manchots Papou (Gentoo Penguins) nichent ici de manière cyclique. Le plus commun Manchot de Magellan (Magellanic Penguin) est quant à lui bien plus nombreux et étendu sur cette petite ile. Au milieu de cette colonie mixte, plusieurs couples d’Ouette marine (Kelp Goose) sont encore en parade. Autour de tout cela, virevolte plusieurs Lessonie noires (Austral Negrito) et une Sterne hirundinidé (South-American Tern) nous montre son habilité à la pêche.

Nous débarquons à l’Estancia Harberton pour un excellent repas de midi, dans un superbe cadre historique. Après un petit café, nous reprenons notre quête d’espèces australes. Arrêt à Bahia Brown, où une colonie dévastatrice de Castors a été introduite dans les années 40. Nouvelle observation du Patagonian Sierra-Finch, mais surtout du superbe et frénétique Synallaxe rayadito (Thorn-tailed Rayadito). Un dernier arrêt à la laguna victoria nous donna l’option de notre vie : première observation de l’impressionnant Magelanic Woodpecker et de plusieurs couples d’Ouette á tête grise (Ashy-headed Goose) et un seul couple du mythique Brassemer de Patagonie (Flying Streamer-Duck). Nous continuerons à miroisser le long de la route nous ramenant à Ushuaia en renouvellent certaines observations d’espèces déjà vues. Ce soir, notre premier agneau patagonien braisé nous attends, buen provecho !

 

13/11 – Jour 8 : Décor de la fin du monde

Black-necked Swan – PN Tierra de Fuego

Itinéraire : Parc National Tierra de fuego – Bahia Lapataia – La ensenada

Le Parc National Tierra de fuego est constitué presque exclusivement de forêts andino-patagoniques, où le Lenga (Nothofagus pumilio) est l’espèce majoritaire. Nous explorons une infime partie des 2 000 hectares ouverts au public, de cette réserve d’état qui en compte 63 000. Engoncé entre Sierra de Inju Gooyin et le canal beagle, les sentiers emmènent vers de sublimes paysages, montagneux, lacustres et cotiers, dont la Baie de Lapataia, un Fjord patagonique, de la grande île de Tierra de fuego, ou quelques Bécasseaux à croupions blancs (White-rumped Sandpiper) seront observés en compagnie de l’Huitrier de Garnot (Magelanic Oystercatcher) et du commun Bihoreau gris (Black-crowned Night-heron). Sur fond de Cerro Vinciguerra, nos premiers Condors des Andes feront leur apparition. Au-dessus des forêts magellaniques subpolaires, un épervier du Chili (Chilean Hawk) nous apparait. Cette espèce à la taxonomie controversée, est souvent considérée comme une sous-espèce de l’Épervier bicolore (Bicolored Hawk), une nouvelle énigme de la taxonomie moderne. C’est dans ces même forêts que nous écouterons et observerons pour la première fois la minuscule mais territoriale Chevêchette australe (Austral Pygmy-Owl). Un couple de Pic de Magellan (Magelanic Woodpecker) sonde les troncs morts de Hêtre austral (Nothofagus antarctica). Dans ces mêmes bois, nous entendons le chant caractéristique du Merulaxe des Andes (Magellanic Tapaculo), qui ne se montrera pas aujourd’hui. La frénétique et délicate Nicotelle à gorge blanche (White-throated Treerunner), quant à elle, n’a pas du tout le même comportement. Abondante et peu farouche, elle se laiss photographier facilement, tout comme le Taurillon mésange (Tufted Tit-Tyrant) et l’Élénie a cimier blanc (White-crested Elaenia). Le long des végétations paludicoles, un Troglodyte à bec court entonne son chant caractéristique. Nous ferons nos dernières observations avec le Carouge austral (Austral Blackbird). Nous laissons en fin d’après-midi ces superbe ambiances de cette partie de la Cordillère fuégienne orientale pour retourner vers notre hôtel.

 

14/11 – Jour 9 : Au dessus du canal Beagle

Dolphin Gull – Ushuaia

Itinéraire : Parc National Glaciers Martial – Décharge de Ushuaia

Le glacier Martial fait partie de la chaine montagneuse du même nom, surplombante la ville de Ushuaia. Les paysages ici sont somptueux et d’une vue sur le canal Beagle imprenable. Le point culminant approche les 1300 mètres, mais nous n’atteindrons avec le groupe que l’étage bas de nival autour des 800 mètres d’altitudes. Après une longue montée à l’intérieur du cirque glaciaire, la neige craque sous nos pieds. Cet hiver, les précipitations ont été sérieuses. Les réserves de neiges et d’eau sont importantes ce qui profite à Ushuaia, qui dépend directement de cette montagne pour son approvisionnement d’eau. À la limite des pierriers, le vent est là et les nuages aussi. Cela sera notre première journée de temps mitigé. L’activité est elle aussi mitigée. Cependant, en arrivant sur le premier plateau, autour des 600 mètres, une surprise nous attend. Une Chevechêtte australe (Austral Pygmy-Owl), silencieuse, est tapie dans les denses et rabougries Lengas arbustifs. Une altitude peu habituelle pour cette minuscule chouette diurne. Plus haut, quelques dormilons sont là, le dormilon à nuques jaune (Ochre-napped Ground-tyrant) et le bistré (Dark-faced Ground-Tyrant). Nous chercherons en vain le Thinocore d’Orbigny (Gray-breasted Seedsnipe) sur les prairies humides d’altitude. Sur la descente, l’Epervier du Chili (Chili Hawk) nous fait une nouvelle apparition furtive. Pour compléter et finaliser cette journée nous irons “fouiner les poubelles de la ville”. Les dépotoirs municipaux réservent souvent des surprises. Celui-ci se trouve entre mer et montagne et attire tout particulièrement des espèces autant cotières que d’altitude. C’est ici que nous ferons les meilleures observations du Caracara à gorge blanche (White-throated Caracara) mais aussi de plusieurs individus adultes et juvéniles de la Buse agia (Black-chested Buzzard-Eagle) et des autres espèces de Caracara plus communes. Un dernier passage le long de la baie d’Ushuaia permettra de finaliser ce riche épisode de notre voyage. A 19h00, notre vol décolle sans encombrement vers El Calafate, notre prochaine destination ornitho. Mais ceci est une autre histoire…

 

15/11 – Jour 10 : La Patagonie profonde

L’Ada de clignot, fait partie sans aucun doute des espèces de passereau les plus impressionnante du cône sud

L’Ada de clignot, fait partie sans aucun doute des espèces de passereau les plus impressionnante du cône sud

Itinéraire : El Calafate – Laguna Tonchi – La angostura

Nous avons aujourd’hui une longue route à faire vers notre prochain point de chute. Départ à 5h30, direction les plateaux de Strobel. Les distances en Patagonie sont toute autres… Traverser les steppes d’une ville à l’autre prend plusieurs heures, sans croiser une âme. Toutefois, après deux heures de route, un arrêt technique nous permettra d’ajouter 3 nouvelles espèces à notre liste. Un couple de Pluvier Oréophyle (Tawny-throsted Dotterel) coupe le chemin de notre bus. Julio, notre chauffer, freine et nous nous empressons de sortir pour observer cette espèce tant attendue. Derrière la station-service où nous nous arrêtons, un couple de Gray-hooded Sierra-Finch s’alimente les graines. Un Thinocore de Patagonie (Least Seedsnipe), perché sur un Lepidophylium nous observe fièrement. Le vent nous ramène le chant d’un Upucerthie des buissons (Scale-throated Hearthcreeper) et d’un Synallaxe mésange (Plain-mantled Tit-spinetail. Après un petit café, nous reprenons la route 40 vers le nord. Des grands groupes de Chevalier de Bairds (Baird’s Sandpiper) recollecte les graines de “coiron”.

Après un rapide pic-nic nous repartons à la charge. Malgré un long scan au télescope autour de la lagune Tonchi, nous n’aurons pas la chance d’observer le grèbe mitré (Hooded Grebe). Nous aurons quand même d’excellentes observations du Grèbe à belles joies (Silvery Grebe) et d’une douzaine d’espèces déjà observées auparavant. Le retour vers la Estancia La Angostura se fait tranquillement avec un dernier arrêt le long du Rio Chico pour quelques photos de Canard de Chiloe (Chiloe Wigeon), Flamand du Chili (Chilean Flamingo) et du surprenant mâle de l’Ada clignot (Spectacled Tyrant). À notre arrivée, l’agneau est déjà dans l’âtre de la cheminée et pour le souper. Il sera accompagné de Chorizo argentin, jambon de Guanaco et légumes grillés, un vrai délice patagonien ! Mais avant cela, une petite présentation sur le grèbe mitrée nous attend.

 

16/11 – Jour 11 : Sous les vents de Patagonie

Magellanic Plover – Lago Argentino

Itinéraire : La Angostura- Lagune Tonchi- Lac Cardiel – Santa Thelma

Avant le petit déjeuner, une rapide escapade le long des ilots de joncs du Rio Chico nous emmène à la recherche du furtif Austral Rail.  Nous avons beaucoup de mal à faire sortir cet oiseaux si furtif. Le vent commence à souffler, les prédictions sont défavorables. Nous devrions avoir des rafales à plus de 14km/heure. Après le petit déjeuner, nous retournons tout de même à la Lagune de Tonchi. Choux blanc une nouvelle fois, le Grebe n’est pas là. De grands groupes de Becasseaux de Bairds inspectent les plages de l’étendue d’eau en évitant les vagues qui s’y rabattent. Retour à La Angostura. Nous décidons de faire une deuxième sortie après le petit déjeuner au même point d’eau. Curieusement, les concentrations des différents groupes des autres espèces présentes le matin se sont énormément modifiées mais aucune n’est présente. Il ne nous restera que le grand lac Cardiel pour finaliser nos recherches. Arrivé sur place, les vents annoncés sont déjà là. Des rafales de vent soulèvent le sable, ce qui rend difficile notre progression. Le lac est couvert de moitons. Nous décidons d’avorter l’exploration. La Grebe mitrée ne fera pas partie de notre liste. Les glaciers de la cordillère orientales diminuent, comme tous les autres glaciers du monde. Les pluies sont à chaque année moins intenses, ceci est dû en partie à l’avancée de la désertification de toute ces zones et également du bouleversement climatique.Les lagunes s’assèchent et les conditions ne sont plus favorables pour cet oiseau rare et endémique. Nous continuons notre route jusqu’à notre prochain hôtel pour y passer la nuit.

 

17/11 – Jour 12 : Des steppes aux forêts sub-andines

Band-tailed Earthcreeper - Santa Telma

Band-tailed Earthcreeper – Santa Telma

Itinéraire : Santa Telma – Ruta 40 – El Chalten

Avant le Petit-déjeuner, une sortie sur les pierrier culminant la propriété, nous permettras d’observer quelques Chilia rougequeue (Band-tailed Earthcreeper) et Grand Gaucho (Great Shrike-Tyrant). Au petit matin, une explication des zones d’affleurement rocheux nous permettrons d’observer plusieurs Dormilons à ventre roux (Cinnamon-vented Ground-Tyrant). La longue route menant à El Chalten traverse des paysages bucoliques de steppe patagonienne.

Une quarantaine de kilomètres plus tard, un tatou croise notre route. Nous en profiterons pour réaliser une alte pour se dégourdir les jambes. Plusieurs nouvelles espèces seront là : Patagonisn yellow-finch, and-tauled hearthcreeper  et même une White-crested Elaenia, une espèce un peu hors de son habitat normal. Un Nandou bien rangé sur le bas-côté permettra aux photographes de faire de bons clichés de cette immense espèce. Plus loin, c’est le tour d’un renard gris d’attirer notre attention. Il était en chasse derrière une famille de Least Seed-snipe.

Les plus de 5 000km de route 40 unissent la frontiere boliviano-argentine avec le detroit de Magellan. La plus longue route du pays nous fait arriver au petit village de El Chalten en fin d’après-midi. Nous ne prenons pas longtemps à nous installer et déjà, face à notre hôtel, les premiers Condors des Andes nous montrent leurs danses aeriennes

 

18/11 – Jour 13 : Sous les pluies de Patagonie

Magellanic Woodpecker – PN Tierra de Fuego

Itinéraire : El chalten – Laguna el condor – Ruta 23 – Mirador del condor

Le petit village de El Chalten est le point de départ de toutes les excursions vers les différentes zones d’intérêt du PN Los Glaciares. Ce Parc National de plus de 535 milles hectares est situé sur la frontière chilienne et abrite les mythiques mont Fitz Roy et Cerro Torres. Le panorama est d’habitude simplement incroyable. Le climat de la semaine ne sera pas de notre côté. Les pluies constantes et les forts vents (90km/h) ne nous quitterons pas des deux prochains jours. Un climat inusuel pour l’époque, selon les habitants. Au diable la pluie, nous voici partis sur la route de la lagune du condor. À quelques mètres de l’hotel, un couple de Dormilon à sourcils blancs (White-browed Ground-Tyrant), chemine tranquillement à la recherche de nourriture. Une fois rentré en forêt, un couple de Pic de Magellan (Magelanic Woodpecker) explore les troncs de Lengas. Plus loin sur un petit lac, un couple de Canard à lunettes (Spectacled Teal) pose stoïquement pour la photo. Un Magelanic Tyrant fait une courte apparition dans le feuillage, nous l’observerons plus tard dans le voyage. Ces zones de forêts sont favorables à la présence de Ouette à tête grise (Ashy-headed Goose) que nous pourrons observer. La pluie redoublant, nous remontons dans le bus qui nous suivait de près. Dans l’après-midi, nous traversons le pont de la rivière Las Vueltas pour aller explorer la base des falaises à Condors. Plusieurs individus planent et s’arriment sur le haut de la paroi. Notre premier Pic du Chili (Chilean Flicker) vocalise non loin. Il nous fera un festival! Quelques Synallaxe rayadito (Thorn-tailed Rayadito) y seront également observés. Nous partons sur la zone du Mirador des Condor ou un groupe de Conure magellanique (Austral Parakeet) s’apprête à aller au lit. Plus haut, un couple de Haplospize gris-de-plomb (Plumbeous Sierra-Finch) vocalize. Malgré la pluie incessante, nous décidons, après le diner, en comité réduit, d’aller chercher le rufous-legged Owl. Après un court playback, un individu croise notre faisceau de lumière. Il est temps d’aller se reposer.

 

19/11 – Jour 14 : A la recherche des raretés

Cinereous Harrier – La Angostura

Itineraire : El Chalten-Chorillo del Salto – El Calafate – Laguna Nimes – Lago Argentino

Une longue route nous attend ce matin. Nous devons rejoindre la Ville de El Calafate pour miroisser le long de la Lagune de Nimez et du Lac Argentina. Arrivés à El Calafate, nous déposons nos valises à l’hôtel et prenons le temps de nous rafraichir un moment puis repartons aussitôt vers les sentiers de la Lagune de Nimes, situé en contrebas de notre hôtel. Un premier arrêt face à une lagune de terre située entre les deux points d’eau. Après un rapide scan de la plage, nous tombons sur le rare Pluvianelle magellanique (Magelanic Plover). Les populations totales de cet oiseaux (Argentine- Chili) ne dépasse pas les 2 000 individus. Nous observerons deux individus pour le plus grand bonheur de tous. Après le repas de midi, il est temps d’emprunter le sentier croisant la réserve municipale de Nimes. Nous y dédirons, plus que tout, une après-midi photo. La proximité des espèces sur cette réserve municipale permet d’excellentes observations. Nous y faisons un registre inusuel de la foulque commune (Common Gallinule), hors de son aire normale de distribution. Sarcelle bariolés (Silver Tesal), Hétéronette à Tête noie (Black-headed Duck), au Hide, face à la lagune, un Râle à bec ensanglanté (Plumbeous Rale), ultra territorial, posera devant nous pendant 5 bonnes minutes. Au-dessus des roselières, de nombreux Busards bariolés (Cinereous Harrier), chassent en compagnie de Caracara chimango (Chimango Caracarra). Derrière, dans les zones broussailleuses, le Synallaxe vannier (Sharp-billed Canastero) nidifie. Quelques hirondelles rustiques sont déjà là. Elles y passeront tout l’hiver boréal.  Nous aurons un peu de mal à identifier les deux espèces de Pipit présentes sur ce site. Les différences sont subtiles entre le Pipit Correndera (Correndera Pipit) et le Pipit de Hellmayr (Hellmayr’s Pipit) lorsqu’ils ne vocalisent pas.

 

20/11 – Jour 15 : Les glaciers du Perito Moreno

Southern Screamer – Otamendi

Itineraire : El calafate – Parc National Perrito Moreno – El Calafate – Buenos Aires – Campana.

Même si cette journée était prévue comme la partie détente et découverte du voyage, nous ne manquerons pas de birder un minimum, après tout c’est notre dernier jour en Patagonie !

Un premier arrêt le long des rives du lac Argentino nous offre une excellente observation du délicat Pluvier des Falkland (Two-banded Plover). Plus loin, un groupe de 7 condors adultes vigilent un cadavre de vache, dont ils ont dû déjà bien profiter. Nous prenons ensuite la direction du nord-ouest pour la découverte du fameux glacier Perrito Moreno et de son Parc national. Le plus ancien et le plus grand du pays. La première rencontre visuelle avec cette masse blanche est impressionnante ! Cela vaut vraiment le long coup d’œil, surtout qu’en devant de scène apparait devant nous un individu de Rara à queue rousse (Rufous-tailed Plantcutter). Nous avons complété les deux espèces de ce genre, si particuliers en Argentine. Sur le parking, nous cherchons le Cinclode d’Oustalet  (Grey-flanked Cinclodes), que nous trouvons enfin, ouf, il ne nous manquait plus que celui-là. Le long des passerelles, nous faisant découvrir cette rivière glacière, nous répèterons certaines observations d’espèces déjà faites la veille. La cime de cette forêt est inhabituellement haute et son sous-bois extrêmement bien conservé ou restauré dans certains cas. Un endroit propice pour les deux dernières espèces très particulières des lieux, le Pitajo de Patagonie (Patagonian Tyrant) et le Merulaxe des Andes (Magelanic Tapaculo), que nous verrons tout deux. Nous devons quitter ces terres australes si accueillantes et grandioses à la fois. Route vers l’aéroport pour notre vol vers la capitale argentine. Nous irons dormir dans un hôtel à Campana pour être proche de notre prochain et dernier site de visite demain.

 

21/11 – Jour 16 : Les pampas de Otamendi

Black-and-rufous Warbling-Finch – Otamendi

Itineraire : Campana – Otamendi – Ceibas – Buenos Aires

Départ à 6h vers la réserve de Otamendi. Le sentier de terre, longeant la rivière, alterne entre zones herbacées et forêts ombragées. C’est sur les étendues ouvertes que plusieurs Kamichis à collier (Southern Screamer) vaquent à leurs occupations. Le chant omniprésent du Sourciroux mélodieux (Rufous-browed Peppershrike) donne au début de matinée une ambiance feutrée. Les Jacana noirs (Wattled Jacana) sont aussi très nombreux. Une Maubèche des champs (Upland Sandpiper) fend de ciel.

De grand groupe d’Ibis à face blanche (White-faced Ibis) et d’Ibis à face nue (Bare-faced Ibis) se déplacent en formation. Nous avons toujours le regard figé sur le ciel lorsqu’un Élanion à queue blanche (White-tailed Kite) rentre dans notre champ de vision. Le rapace le plus commun ici reste toutefois le Busard de Buffon (Long-winged Harrier). Avant de rentrer dans les zones plus arborées, nous pourrons observer le terne Carouge dragon (Brown-and-yellow Marshbird), le furtif Donacospize des marais (Long-tailed Reed Finch), le superbe Carouge à tête rouge (Scarlet-headed Blackbird) et le dimorphique Sporophile à col double (Double-collared Seedeater). Plus loin, quelques espèces typiques de bord de rivière nous apparaissent comme le Coulicou de Vieillot (Dark-billed Cuckoo), le colibri Saphir à queue d’or (Gilded Hummingbird), une Spatule rosée (Roseate Spoonbill) décolle sous nos yeux. Dans la végétation un peu plus dense, plusieurs Cassique solitaires (Solitary Black Cacique) vocalisent fortement. Le Miuscule et rare Picumne frangé (White-barred Piculet) est aussi là, tout comme les deux autres pics représentatifs de cette zone : l’élégant Pic dominicain (White Woodpecker) et le Pic vert et noir (Green-barred Woodpecker). Une autre espèce intéressante et typique des rives est le Tyranneau noirâtre (Sooty Tyrannulet). Un petit groupe familial de Pénélope yacouhou (Dusky-legged Guan) traverse le chemin. Cela sera la seule observation de cracidé de tout le voyage. Dans les joncs, un Râle brunoir (Rufous-sided Crake) nous apparait. Au-dessus de lui, deux Vachers criard (Screaming Cowbird) cherchent leur nourriture dans le feuillage d’un saule. Un Grimpar à bec étroit (Narrow-billed Woodcreeper), des Moucherolle fasciés (Bran-colored Flycatcher) et des Tyran de Swainson (Swainson’s Flycatcher) serons aussi de la partie. Nous revenons sur nos pas pour changer complètement d’ambiance. Notre bus reprend la route de Ceibas, sans toutefois omettre de s’arrêter à la petite station-service à l’entrée du village. Cet endroit atypique (encore un) nous permettra d’observer certaines espèces très facilement. Le Pigeon tigré (Spot-winged Pigeon) est ici très commun, tout comme le Pic des cactus (White-fronted Woodpecker) et le Carouge à calotte rousse (Chestnut-capped Blackbird). Dans les Eucalyptus, de l’autre cote de la route, une Buse roussâtre (Savanna Hawk) niche. Aux pieds de ces arbres, quelques Paroare huppé (Red-crested Cardinal) fouillent le sol à la recherche de graines. Nous pénétrons sur le sentier traversant les zones d’élevages. Sur la route, le Râle ypécaha (Giant Wood-Rail) donne l’impression d’être vraiment chez lui. Parmi les bovins, des Cigognes maguari (Maguari Stork), Héron flûte-du-soleil (Whistling Heron), Tantales d’Amérique (Wood Stork) et Onorés rayés (Rufescent Tiger-Heron) partagent cette espace marécageux. Plusieurs espèces de limicoles sont aussi présentes : Bécasseau à poitrine cendrée (Pectoral Sandpiper), Râle tacheté (Spotted Rail), mais aussi les plus communs : Grand Chevalier (Greater Yellowlegs) et le Petit Chevalier (Lesser Yellowlegs). Le Pic champêtre (Campo Flicker) était aussi attendu par beaucoup de gens, le voici, enfin. Nous terminerons la journée avec de belles observations du surprenant Guira cantara (Guira Cuckoo). Malgré le soleil qui commençait vraiment à taper (plus de 30 degrés), les Sturnelle à sourcils blancs (White-browed Meadowlark) ne sont pas dérangées par les températures. Sans repasser, nous n’aurions sans doute pas pu observer les différents furnaridés présents ici : Synallaxe à bec droit (Straight-billed Reedhaunter),  Synallaxe à calotte rayée (Stripe-crowned Spinetail), Synallaxe à gorge jaune (Yellow-chinned(throated) Spinetail) et Synallaxe damier (Chotoy Spinetail). Voilà, la journée se finit lentement et il est tant de rejoindre l’aéroport international. Nous nous reverrons sûrement avec tout ce beau monde pour une nouvelle aventure ornithologique.

Hasta luego !

 

 

Par Xavier Amigo, guide spécialisé pour vos voyages ornithologiques en Argentine

Vous pouvez télécharger ce rapport de voyage au format pdf en cliquant sur lien.

 

Galerie de photos

 

Liste systématique

Anglais Latin Francais
Lesser Rhea Rhea pennata Nandou de Darwin
Darwin’s Nothura Nothura darwinii Tinamou de Darwin
Elegant Crested-Tinamou Eudromia elegans Tinamou élégant
Southern Screamer Chauna torquata Kamichi à collier
White-faced Whistling-Duck Dendrocygna viduata Dendrocygne veuf
Fulvous Whistling-Duck Dendrocygna bicolor Dendrocygne fauve
Black-necked Swan Cygnus melancoryphus Cygne à cou noir
Coscoroba Swan Coscoroba coscoroba Coscoroba blanc
Upland Goose Chloephaga picta Ouette de Magellan
Kelp Goose Chloephaga hybrida Ouette marine
Ashy-headed Goose Chloephaga poliocephala Ouette à tête grise
Flying Steamer-Duck Tachyeres patachonicus Brassemer de Patagonie
Flightless Steamer-Duck Tachyeres pteneres Brassemer cendré
White-headed/Chubut Steamer-Duck Tachyeres leucocephalus Brassemer à tête blanche
Crested Duck Lophonetta specularioides Canard huppé
Spectacled Duck Speculanas specularis Canard à lunettes
Ringed Teal Callonetta leucophrys Canard à collier noir
Brazilian Teal/Duck Amazonetta brasiliensis Canard amazonette
Silver Teal Spatula versicolor Sarcelle bariolée
Cinnamon Teal Spatula cyanoptera Sarcelle cannelle
Red Shoveler Spatula platalea Canard spatule
Chiloe/Southern Wigeon Mareca sibilatrix Canard de Chiloé
Mallard Anas platyrhynchos Canard colvert
Yellow-billed Pintail Anas georgica Canard à queue pointue
Yellow-billed/Speckled Teal Anas flavirostris Sarcelle tachetée
Rosy-billed Pochard Netta peposaca Nette demi-deuil
Black-headed Duck Heteronetta atricapilla Hétéronette à tête noire
Masked Duck Nomonyx dominicus Érismature routoutou
Andean Duck Oxyura ferruginea Érismature des Andes
Lake Duck Oxyura vittata Érismature ornée
Dusky-legged Guan Penelope obscura Pénélope yacouhou
Chilean Flamingo Phoenicopterus chilensis Flamant du Chili
White-tufted Grebe Rollandia rolland Grèbe de Rolland
Pied-billed Grebe Podilymbus podiceps Grèbe à bec bigarré
Great Grebe Podiceps major Grand Grèbe
Silvery Grebe Podiceps occipitalis Grèbe aux belles joues
Rock Pigeon Columba livia Pigeon biset
Picazuro Pigeon Patagioenas picazuro Pigeon picazuro
Spot-winged Pigeon Patagioenas maculosa Pigeon tigré
Picui Ground-Dove Columbina picui Colombe picui
White-tipped Dove Leptotila verreauxi Colombe de Verreaux
Eared Dove Zenaida auriculata Tourterelle oreillarde
Guira Cuckoo Guira guira Guira cantara
Dark-billed Cuckoo Coccyzus melacoryphus Coulicou de Vieillot
Glittering-bellied Emerald Chlorostilbon lucidus Émeraude splendide
Gilded Hummingbird Hylocharis chrysura Saphir à queue d’or
Austral Rail Rallus antarcticus Râle austral
Spotted Rail Pardirallus maculatus Râle tacheté
Plumbeous Rail Pardirallus sanguinolentus Râle à bec ensanglanté
Giant Wood-Rail Aramides ypecaha Râle ypécaha
Spot-flanked Gallinule Porphyriops melanops Gallinule à face noire
Common Gallinule Gallinula galeata Gallinule d’Amérique
Red-fronted Coot Fulica rufifrons Foulque à front rouge
Red-gartered Coot Fulica armillata Foulque à jarretières
White-winged Coot Fulica leucoptera Foulque leucoptère
Rufous-sided Crake Laterallus melanophaius Râle brunoir
Limpkin Aramus guarauna Courlan brun
Snowy Sheathbill Chionis albus Chionis blanc
Magellanic Plover Pluvianellus socialis Pluvianelle magellanique
Black-necked Stilt Himantopus mexicanus Échasse d’Amérique
American Oystercatcher Haematopus palliatus Huîtrier d’Amérique
Blackish Oystercatcher Haematopus ater Huîtrier noir
Magellanic Oystercatcher Haematopus leucopodus Huîtrier de Garnot
Tawny-throated Dotterel Oreopholus ruficollis Pluvier oréophile
Southern Lapwing Vanellus chilensis Vanneau téro
Two-banded Plover Charadrius falklandicus Pluvier des Falkland
Least Seedsnipe Thinocorus rumicivorus Thinocore de Patagonie
Wattled Jacana Jacana jacana Jacana noir
Upland Sandpiper Bartramia longicauda Maubèche des champs
Sanderling Calidris alba Bécasseau sanderling
Baird’s Sandpiper Calidris bairdii Bécasseau de Baird
White-rumped Sandpiper Calidris fuscicollis Bécasseau à croupion blanc
Pectoral Sandpiper Calidris melanotos Bécasseau à poitrine cendrée
South American Snipe Gallinago paraguaiae Bécassine de Magellan
Greater Yellowlegs Tringa melanoleuca Grand Chevalier
Lesser Yellowlegs Tringa flavipes Petit Chevalier
Chilean Skua Stercorarius chilensis Labbe du Chili
Brown Skua Stercorarius antarcticus Labbe antarctique
Brown-hooded Gull Chroicocephalus maculipennis Mouette de Patagonie
Gray-hooded Gull Chroicocephalus cirrocephalus Mouette à tête grise
Dolphin Gull Leucophaeus scoresbii Goéland de Scoresby
Olrog’s Gull Larus atlanticus Goéland d’Olrog
Kelp Gull Larus dominicanus Goéland dominicain
South American Tern Sterna hirundinacea Sterne hirundinacée
Snowy-crowned Tern Sterna trudeaui Sterne de Trudeau
Royal Tern Thalasseus maximus Sterne royale
Sandwich Tern Thalasseus sandvicensis Sterne caugek
Gentoo Penguin Pygoscelis papua Manchot papou
Magellanic Penguin Spheniscus magellanicus Manchot de Magellan
Black-browed Albatross Thalassarche melanophris Albatros à sourcils noirs
Southern Giant-Petrel Macronectes giganteus Pétrel géant
Northern Hall’s Giant-Petrel Macronectes halli Pétrel de Hall
White-chinned Petrel Procellaria aequinoctialis Puffin à menton blanc
Magellanic Diving-Petrel Pelecanoides magellani Puffinure de Magellan
Maguari Stork Ciconia maguari Cigogne maguari
Wood Stork Mycteria americana Tantale d’Amérique
Anhinga Anhinga anhinga Anhinga d’Amérique
Neotropic Cormorant Phalacrocorax brasilianus Cormoran vigua
Magellanic/Rock Cormorant Phalacrocorax magellanicus Cormoran de Magellan
Imperial/Blue-eyed Cormorant Phalacrocorax atriceps Cormoran impérial
Rufescent Tiger-Heron Tigrisoma lineatum Onoré rayé
Cocoi Heron Ardea cocoi Héron cocoi
Great Egret Ardea alba Grande Aigrette
Snowy Egret Egretta thula Aigrette neigeuse
Cattle Egret Bubulcus ibis Héron garde-boeufs
Striated Heron Butorides striata Héron strié
Whistling Heron Syrigma sibilatrix Héron flûte-du-soleil
Black-crowned Night-Heron Nycticorax nycticorax Bihoreau gris
White-faced Ibis Plegadis chihi Ibis à face blanche
Bare-faced Ibis Phimosus infuscatus Ibis à face nue
Black-faced Ibis Theristicus melanopis Ibis à face noire
Roseate Spoonbill Platalea ajaja Spatule rosée
Andean Condor Vultur gryphus Condor des Andes
Turkey Vulture Cathartes aura Urubu à tête rouge
White-tailed Kite Elanus leucurus Élanion à queue blanche
Snail Kite Rostrhamus sociabilis Milan des marais
Long-winged Harrier Circus buffoni Busard de Buffon
Cinereous Harrier Circus cinereus Busard bariolé
Bicolored Hawk Accipiter bicolor Épervier bicolore
Savanna Hawk Buteogallus meridionalis Buse roussâtre
Roadside Hawk Rupornis magnirostris Buse à gros bec
Harris’s Hawk Parabuteo unicinctus Buse de Harris
White-tailed Hawk Geranoaetus albicaudatus Buse à queue blanche
Variable Hawk Geranoaetus polyosoma Buse tricolore
Black-chested Buzzard-Eagle Geranoaetus melanoleucus Buse aguia
Austral Pygmy-Owl Glaucidium nana Chevêchette australe
Burrowing Owl Athene cunicularia Chevêche des terriers
Rufous-legged Owl Strix rufipes Chouette masquée
Ringed Kingfisher Megaceryle torquata Martin-pêcheur à ventre roux
White Woodpecker Melanerpes candidus Pic dominicain
White-fronted Woodpecker Melanerpes cactorum Pic des cactus
Checkered Woodpecker Dryobates mixtus Pic varié
Magellanic Woodpecker Campephilus magellanicus Pic de Magellan
Green-barred Woodpecker Colaptes melanochloros Pic vert et noir
Chilean Flicker Colaptes pitius Pic du Chili
Campo Flicker Colaptes campestris Pic champêtre
White-throated Caracara Phalcoboenus albogularis Caracara à gorge blanche
Southern Caracara Caracara plancus Caracara huppé
Chimango Caracara Milvago chimango Caracara chimango
American Kestrel Falco sparverius Crécerelle d’Amérique
Aplomado Falcon Falco femoralis Faucon aplomado
Peregrine Falcon Falco peregrinus Faucon pèlerin
Monk Parakeet Myiopsitta monachus Perruche veuve
Maroon-bellied Parakeet Pyrrhura frontalis Conure de Vieillot
Austral Parakeet Enicognathus ferrugineus Conure magellanique
Burrowing Parakeet Cyanoliseus patagonus Conure de Patagonie
Nanday Parakeet Aratinga nenday Conure nanday
Magellanic/Andean Tapaculo Scytalopus magellanicus Mérulaxe des Andes
Common Miner Geositta cunicularia Géositte mineuse
Scimitar-billed Woodcreeper Drymornis bridgesii Grimpar porte-sabre
Narrow-billed Woodcreeper Lepidocolaptes angustirostris Grimpar à bec étroit
White-throated Treerunner Pygarrhichas albogularis Picotelle à gorge blanche
Straight-billed Earthcreeper Ochetorhynchus ruficaudus Chilia de Meyen
Band-tailed Earthcreeper Ochetorhynchus phoenicurus Chilia rougequeue
Rufous Hornero Furnarius rufus Fournier roux
Wren-like Rushbird Phleocryptes melanops Junquero troglodyte
Scale-throated Earthcreeper Upucerthia dumetaria Upucerthie des buissons
Buff-winged Cinclodes Cinclodes fuscus Cinclode brun
Blackish Cinclodes Cinclodes antarcticus Cinclode fuligineux
Gray-flanked Cinclodes Cinclodes oustaleti Cinclode d’Oustalet
Dark-bellied Cinclodes Cinclodes patagonicus Cinclode à ventre sombre
Thorn-tailed Rayadito Aphrastura spinicauda Synallaxe rayadito
Tufted Tit-Spinetail Leptasthenura platensis Synallaxe de la Plata
Plain-mantled Tit-Spinetail Leptasthenura aegithaloides Synallaxe mésange
Freckle-breasted Thornbird Phacellodomus striaticollis Synallaxe rousselé
Short-billed Canastero Asthenes baeri Synallaxe à bec court
Sharp-billed Canastero Asthenes pyrrholeuca Synallaxe vannier
Straight-billed Reedhaunter Limnoctites rectirostris Synallaxe à bec droit
Patagonian Canastero Pseudasthenes patagonica Synallaxe de Patagonie
Bay-capped Wren-Spinetail Spartonoica maluroides Synallaxe des marais
White-throated Cacholote Pseudoseisura gutturalis Cacholote à gorge blanche
Yellow-chinned(throated) Spinetail Certhiaxis cinnamomeus Synallaxe à gorge jaune
Chotoy Spinetail Schoeniophylax phryganophilus Synallaxe damier
Southern Beardless-Tyrannulet Camptostoma obsoletum Tyranneau passegris
Suiriri Flycatcher Suiriri suiriri Tyranneau suiriri
Tufted Tit-Tyrant Anairetes parulus Taurillon mésange
Warbling Doradito Pseudocolopteryx flaviventris Doradite babillarde
White-crested Elaenia Elaenia albiceps Élénie à cimier blanc
Small-billed Elaenia Elaenia parvirostris Élénie à bec court
Sooty Tyrannulet Serpophaga nigricans Tyranneau noirâtre
White-crested Tyrannulet Serpophaga subcristata Tyranneau à toupet
Southern Scrub-Flycatcher Sublegatus modestus Moucherolle modeste
Many-colored Rush Tyrant Tachuris rubrigastra Tyranneau omnicolore
Greater Wagtail-Tyrant Stigmatura budytoides Calandrite bergeronnette
Bran-colored Flycatcher Myiophobus fasciatus Moucherolle fascié
Vermilion Flycatcher Pyrocephalus rubinus Moucherolle vermillon
Austral /Rufous-backed Negrito Lessonia rufa Lessonie noire
White-winged Black-Tyrant Knipolegus aterrimus Ada à ailes blanches
Spectacled Tyrant Hymenops perspicillatus Ada clignot
Ochre-naped Ground-Tyrant Muscisaxicola flavinucha Dormilon à nuque jaune
Dark-faced Ground-Tyrant Muscisaxicola maclovianus Dormilon bistré
White-browed Ground-Tyrant Muscisaxicola albilora Dormilon à sourcils blancs
Black-billed Shrike-Tyrant Agriornis montanus Gaucho à bec noir
Great Shrike-Tyrant Agriornis lividus Grand Gaucho
Gray-bellied Shrike-Tyrant Agriornis micropterus Gaucho argentin
Lesser Shrike-Tyrant Agriornis murinus Gaucho souris
Fire-eyed Diucon Xolmis pyrope Pépoaza oeil-de-feu
Black-crowned Monjita Xolmis coronatus Pépoaza couronné
Rusty-backed Monjita Xolmis rubetra Pépoaza traquet
Chocolate-vented Tyrant Neoxolmis rufiventris Moucherolle à ventre bai
Black-backed Water-Tyrant Fluvicola albiventer Moucherolle à dos noir
Patagonian Tyrant Colorhamphus parvirostris Pitajo de Patagonie
Cattle Tyrant Machetornis rixosa Tyran querelleur
Swainson’s Flycatcher Myiarchus swainsoni Tyran de Swainson
Great Kiskadee Pitangus sulphuratus Tyran quiquivi
Streaked Flycatcher Myiodynastes maculatus Tyran audacieux
Tropical Kingbird Tyrannus melancholicus Tyran mélancolique
Fork-tailed Flycatcher Tyrannus savana Tyran des savanes
White-tipped Plantcutter Phytotoma rutila Rara du Paraguay
Rufous-tailed Plantcutter Phytotoma rara Rara à queue rousse
Chivi Vireo Vireo chivi Viréo chivi
Blue-and-white Swallow Pygochelidon cyanoleuca Hirondelle bleu et blanc
Tawny-headed Swallow Alopochelidon fucata Hirondelle fardée
Southern Martin Progne elegans Hirondelle gracieuse
Brown-chested Martin Progne tapera Hirondelle tapère
White-rumped Swallow Tachycineta leucorrhoa Hirondelle à diadème
Chilean Swallow Tachycineta leucopyga Hirondelle du Chili
Barn Swallow Hirundo rustica Hirondelle rustique
House Wren Troglodytes aedon Troglodyte familier
Sedge / Grass Wren Cistothorus platensis Troglodyte à bec court
Masked Gnatcatcher Polioptila dumicola Gobemoucheron masqué
Rufous-bellied Thrush Turdus rufiventris Merle à ventre roux
Austral Thrush Turdus falcklandii Merle austral
Creamy-bellied Thrush Turdus amaurochalinus Merle à ventre clair
Chiguanco Thrush Turdus chiguanco Merle chiguanco
Patagonian Mockingbird Mimus patagonicus Moqueur de Patagonie
Chalk-browed Mockingbird Mimus saturninus Moqueur plombé
White-banded Mockingbird Mimus triurus Moqueur à ailes blanches
European Starling Sturnus vulgaris Étourneau sansonnet
Yellowish Pipit Anthus lutescens Pipit jaunâtre
Correndera Pipit Anthus correndera Pipit correndera
Hellmayr’s Pipit Anthus hellmayri Pipit de Hellmayr
European Goldfinch Carduelis carduelis Chardonneret élégant
Hooded Siskin Spinus magellanicus Tarin de Magellan
Black-chinned Siskin Spinus barbatus Tarin à menton noir
Rufous-collared Sparrow Zonotrichia capensis Bruant chingolo
White-browed Meadowlark Leistes superciliaris Sturnelle à sourcils blancs
Long-tailed Meadowlark Leistes loyca Sturnelle australe
Solitary Black Cacique Cacicus solitarius Cassique solitaire
Screaming Cowbird Molothrus rufoaxillaris Vacher criard
Shiny Cowbird Molothrus bonariensis Vacher luisant
Austral Blackbird Curaeus curaeus Carouge austral
Scarlet-headed Blackbird Amblyramphus holosericeus Carouge à tête rouge
Chopi Blackbird Gnorimopsar chopi Carouge chopi
Grayish Baywing Agelaioides badius Carouge à ailes baies
Yellow-winged Blackbird Agelasticus thilius Carouge galonné
Chestnut-capped Blackbird Chrysomus ruficapillus Carouge à calotte rousse
Brown-and-yellow Marshbird Pseudoleistes virescens Carouge dragon
Masked Yellowthroat Geothlypis aequinoctialis Paruline équatoriale
Tropical Parula Setophaga pitiayumi Paruline à joues noires
Golden-crowned Warbler Basileuterus culicivorus Paruline à couronne dorée
Red-crested Cardinal Paroaria coronata Paroare huppé
Yellow-billed Cardinal Paroaria capitata Paroare à bec jaune
Black-capped Warbling-Finch Microspingus melanoleucus Tangara à capuchon noir
White-lined Tanager Tachyphonus rufus Tangara à galons blancs
Blue-and-yellow Tanager Pipraeidea bonariensis Tangara fourchu
Sayaca Tanager Thraupis sayaca Tangara sayaca
Chestnut-backed Tanager Tangara preciosa Calliste à dos marron
Gray-hooded Sierra-Finch Phrygilus gayi Phrygile à tête grise
Patagonian Sierra-Finch Phrygilus patagonicus Phrygile de Patagonie
Mourning Sierra-Finch Phrygilus fruticeti Incaspize petit-deuil
Carbonated Sierra-Finch Phrygilus carbonarius Incaspize charbonnier
Common Diuca-Finch Diuca diuca Diuca gris
Yellow-bridled Finch Melanodera xanthogramma Mélanodère à sourcils jaunes
Plumbeous Sierra-Finch Geospizopsis unicolor Haplospize gris-de-plomb
Long-tailed Reed Finch Donacospiza albifrons Donacospize des marais
Black-and-rufous Warbling-Finch Poospiza nigrorufa Chipiu noiroux
Patagonian Yellow-Finch Sicalis lebruni Sicale de Patagonie
Saffron Finch Sicalis flaveola Sicale bouton-d’or
Grassland Yellow-Finch Sicalis luteola Sicale des savanes
Great Pampa-Finch Embernagra platensis Embernagre à cinq couleurs
Double-collared Seedeater Sporophila caerulescens Sporophile à col double
Grayish Saltator Saltator coerulescens Saltator gris
Golden-billed Saltator Saltator aurantiirostris Saltator à bec orange
House Sparrow Passer domesticus Moineau domestique

 

Top 5 des espèces élues par les participants

 

1 : Magellanic Plover

 

2 : Magellanic Woodpecker

 

3 : Many-colored Rush-Tyrant

 

4 : Black-browned Albatros

 

5 : Andean Condor