Il était une fois l’équateur

Le voyage
Description

Thème du voyage: Voyage Famille

Groupe: 2 à 8 participants

Ville d'arrivée: Quito

Ville de départ: Guayaquil

Niveau Physique: Aucun

Saison recommandée: Toute l'année

Hébergement: Hôtels, haciendas de catégorie supérieure

Transport : Aucun (transport privé).

Zones climatiques traversées:

Nous traverserons différents étages altitudinaux, soit une large palette de températures et de climats ; nous vous conseillons donc de vous équiper en conséquence et de prévoir des vêtements adaptés à toute sorte de milieux climatiques (voir la rubrique en bas de l’itinéraire).

Formalités:

Passeport valable 6 mois après votre date de retour. Aucun visa n’est nécessaire à ce jour pour les ressortissants européens.

Jour 1: Moteur, Action ! Quito - Exterieur - Jour

Gros plan. Un pied se pose sur le sol, à la descente de l’avion. La caméra recule. On découvre l’aéroport de Quito, entouré de montagnes. Au loin, un sommet enneigé se détache sur un fond de ciel bleu. Plan général de la famille sur le tarmac. Les enfants font les pitres, tandis que les parents, détendus, sourient. Fondu enchainé. 1ère séquence - Intérieur - Hôtel de charme - Jour Un sourire de contentement passe sur leur visage. « Comme convenu, le programme du séjour paraît alléchant ! » s’émerveille le père. Ils remercient chaleureusement leur guide et montent dans leur chambre pour se préparer à sortir. La mère : « Prenez vos manteaux, il fait frais en soirée. » Enfant 1 : « Où on va ? » La mère : « Se balader dans le vieux Quito, et chercher un restau sympa où dîner. » Enfant 2 : « On y va tout seuls ? On va pas se perdre, hein ? » Le père : « Ne t’inquiète pas ! J’ai la carte de Quito. Tiens, aide-moi à nous orienter sur le plan ! Regarde, on est ici, et on veut aller là. Place San Francisco. Et le guide nous a recommandé La Ronda, cette rue, pour aller manger. »

Jour 2: 2ème Séquence - Quito - Exterieur - Matin

Plan fixe sur la famille en train de finir de déjeuner. Le père se lève. « Allez, les enfants, on y va ! Le guide nous attend. » La caméra les suit. On découvre les quartiers de la vielle ville, ses ruelles colorées, ses places animées. Cadrage rapide sur un cireur de chaussures, à l’angle du Palais Présidentiel. Ambiance conviviale. Hors-champs, des rires d’enfants se distinguent du brouhaha de la foule où se mêlent touristes et marchands ambulants.
Le guide, avec un fort accent latino : « Ce quarrtier a été classé au Patrrimoine MoNdial dé l’OUNESCO. Admirrez cette alchitectourre coloniale. La plouparrt des sséglises dé Quito oNt tété constrrouites sourr d’aNciens sites rrelichieux iNcas. »
En arrière-plan se dresse l’Eglise de la Compañía. Fondu au noir.
3ème séquence - Intérieur - Eglise - Lumière diffuse.
Gros plan sur l’autel, entièrement recouvert de feuilles d’or. « Il ête coNsidérré cômme le choyau dé l’arrt barroque dou coNtinent latino amérricain. » commente le guide. La caméra les filme ensuite, le nez en l’air, flânant dans les allées, avant de se diriger vers la sortie. Plan fixe sur la mère qui achète une bouteille d’eau. Fondu enchaîné.
4ème séquence - Intérieur - Musée de l’eau Yaku - Après-midi.
On les retrouve en train de s’amuser tous ensemble à un des nombreux jeux didactiques proposés par le musée. Plan de demi-ensemble puis fondu au noir. B/L

Jour 3: 5ème Séquence - Atelier de Maurice Montero - Interieur - Matin

Plan moyen sur l’atelier et les jouets en bois. Voix off : « Ce matin, nous découvrons l’atelier d’art et les superbes jouets en bois articulés de Maurice Montero. A première vue inertes, ces figurines semblent inviter le spectateur à saisir cette manivelle qui leur redonnera vie. Gros plan. A y regarder de plus près, ces objets renferment tout un système complexe d’engrenages, imaginé par ce Gepetto passionné et passionnant. » La caméra s’arrête sur Maurice qui s’applique à remonter le mécanisme d’un personnage enfourchant un grand-bi, cette ancienne bicyclette à la roue avant immense. « Wwaaoouu !!!! Je suis trop pressé de savoir comment il fait pour fabriquer ces jouets qui bougent dans tous les sens ! Je suis trop content ! » s’exclame l’aîné. 5ème séquence - Extérieur - Quitsato - Après-midi. Plan rapproché du cadet qui tient un pantin dans sa main. La voix off reprend. « Accompagnés de leur nouvel ami, la petite famille part découvrir le site de Quitsato, au pied du volcan Cayambe. Là, une horloge solaire signale les équinoxes et les solstices à l’endroit exact où passe la ligne équinoxiale 0º0”0’. Une manière d’aborder de manière ludique la géographie andine, mais aussi l´astronomie et l´importance de cette ligne équatoriale dans les cultures précolombiennes. » Plan fixe sur l’horloge solaire et le guide. Puis caméra à contre-champ. Les enfants sont portés dans les bras des parents. Voix off : « Gagnés par la fatigue, parents et enfants rejoignent le village de San Pablo, où ils passeront la nuit en hôtel haut de gamme. » (Puerto Lago) B/L/D

Jour 4: 6ème Séquence - Marche D’otavalo - Exterieur - Matin

Ouverture au noir sur le marché d’Otavalo. Plan d’ensemble. Décor encombré d’objets artisanaux en tout genre, de fruits et légumes de toutes sortes, de bétail et de volaille de toutes tailles. Impression de foire. La caméra filme en plan rapproché plusieurs scènes de vie animées et colorées. Le guide : « C’est un des marchés les plus importants du pays. Tous les samedis, des membres des communautés andines du nord de la Cordillère, et certaines populations afro-équatoriennes des alentours, viennent vendre, acheter, troquer ou juste flâner sur les nombreux stands que vous voyez. » Plan sur la famille qui déambule dans les rues. De nombreux figurants s’agitent sur les stands autour d’eux. On entend la voix étouffée d’un touriste essayant de négocier le prix d’une étoffe tissée à la main dans un espagnol approximatif. La caméra se fixe sur la famille qui s’installe dans un restaurant. Gros plan sur la carte où sont affichés des plats typiques, dont le fameux Cuy. 7ème séquence - Extérieur - Parc Condor - Après-midi. Cadrage sur des oiseaux en convalescence. Des piaillements se font entendre de tous côtés. Une main s’approche de l’un d’eux et le soulève dans ses bras. Plan « taille » sur le guide du site qui explique comment ces oiseaux sont récupérés de captivités illégales et soignés dans le centre, avant d’être relâchés dans la nature. Enchainement avec les fauconniers qui sensibilisent les enfants à ces oiseaux mythiques et leur montrent comment interagir avec eux, main gantée et oiseau de proie au poing. (Puerto Lago). B/L/D

Jour 5: 8ème Séquence - Mindo - Exterieur - Jour

La caméra filme la famille au petit déjeuner, puis coupe et reprend lorsque tout le monde est installé confortablement dans la voiture. Images du paysage qui défile. On entend le guide leur expliquer que l’on arrive au village de Mindo et à sa forêt de nuages. « Mindo est un petit paradis naturel pour les ornithologues amateurs et les passionnés d’avifaune. Connu dans le monde entier, ce havre de paix, à la végétation luxuriante et aux cascades enchantées, abrite une biodiversité incroyable ! ». On les voit sortir de voiture, tandis que le guide continue de parler, leur détaillant le programme de la journée. A chaque activité qu’il cite, une image se superpose et montre parents et enfants en pleine action : tyrolienne (canopy), ferme aux papillons, « qui sont pour beaucoup endémiques de cet écosystème », fabrique artisanale de chocolat. On termine cette séquence par une image des enfants pris en flagrant délit de gourmandise, les babines recouvertes de moustaches en chocolat ! On les retrouve ensuite, sages comme des images, les yeux écarquillés et les oreilles grandes ouvertes, au concert des grenouilles. On coupe, et on reprend le tournage au moment du dîner, dans l’hôtel haut de gamme où toute la famille va passer la nuit. (Hôtel Terra Bambu). B/L/D

Jour 6: 14ème Séquence - Mindo - Exterieur - Jour

La famille marche sur un sentier, au milieu de la forêt tropicale humide d’altitude. Le père tient le cadet par la main, et marche gaiement, le nez en l’air, tout en conversant avec le guide naturaliste. La mère et l’aîné, quant à eux, se sont arrêtés quelques mètres plus tôt pour sentir le parfum d’une magnifique petite orchidée sauvage. Le guide : « Chut ! Regardez ! Vous le voyez ? » Le fils : « Non ! J’vois pas ! Où ça ? » Le guide : « Là, derrière cette branche ! On voit son long bec qui dépasse ! C’est le Toucan du Choco. » Le fils : « Ça y est, j’le vois !!! Waaoouu ! Il est tout jaune et noir ! » Gros plan sur l’oiseau qui s’envole, apeuré par le bruit du cadet qui arrive en courant. « Moi aussi j’veux voir ! ». La ballade se poursuit jusqu’à la cascade. Après quelques minutes, le guide montre du doigt un nid, composé de mousse et de lichens, sur une surface rocheuse. Assise, en train de couver ses œufs, une femelle Coq de Roche, au plumage rouge-marron foncé et à la crête petite en comparaison avec celle du mâle, qui est rouge-orange intense. Le guide : « Quelle chance ! C’est extrêmement difficile de les repérer, à cause de leurs couleurs identiques à celles des rochers et des branchages. » La caméra balaye ensuite le décor naturel, et zoom sur des orchidées et broméliacées endémiques de cette zone. Puis elle filme les enfants en train de s’amuser sur le toboggan naturel de la cascade. Mise en scène pour le pique-nique, avec vue en plongée depuis le haut de la chute. Fondu enchainé sur le SPA et les piscines, éclairées par le soleil de fin d’après-midi, de l’hôtel à Santo Domingo. (Hôtel Kashama). B/L/D

Jour 7: 16ème Séquence - Santo Domingo - Exterieur - Jour

Plan-séquence, sur la route entre Santo Domingo et Bahia de Caraquez. Mouvement panoramique de la caméra qui tourne sur son axe, et révèle un paysage grandiose de plaines recouvertes de pâturages et d’un patchwork de cultures (bananes, cacao, palmiers à huile, ananas…). Puis la caméra, à nouveau embarquée dans le véhicule, va filmer l’évolution de l’éclairage indescriptible de ce décor naturel fantastique. Mais, pas besoin d’effets spéciaux ici ! La lumière du matin, tiède, légèrement rouge-orangée, va peu à peu céder la place à des tonalités plus chaudes, rougeoyantes, presque aveuglantes ! Les couleurs vont alors se révéler, intenses, électriques, revêtant ce tableau d’une infinité d’ambiances. Au fur et à mesure que l’on va pénétrer plus avant dans ce panorama, en direction des rivages de l’océan Pacifique, jusqu’à atteindre la ptite ville côtière de Bahia de Caraquez, les plaines quadrillées des contreforts ouest de la Cordillère andine cèderont la place à une magnifique forêt tropicale sèche. La lumière tombante du jour révélera alors des reflets cuivrés qui se doreront au moment du soleil couchant. Projection-débat des prises de la journée dans l’hôtel haut de gamme réservé pour l’équipe technique du film-documentaire. (Hôtel Casa Ceibo). B/L/D

Jour 8: 17ème Séquence - Ile Corazon - Exterieur - Jour

Clin d’œil du père, encouragement des enfants. Réajustement d’une mèche de cheveux, coup d’œil rapide à sa tenue vestimentaire. Le guide, endossant le rôle d’un présentateur télé, droit comme un « i » face à la caméra, et montrant de la main l’île située en arrière-plan, commente : « Située entre Bahia de Carraquez et San Vicente, dans l’estuaire du fleuve Choné, l´île Corazon est un projet éco touristique communautaire. Il vise à informer et sensibiliser les habitants et les visiteurs sur la biodiversité de cet écosystème et, par la même occasion, à la protéger. » Le père ajoute : « Comme dans La Terre vue du ciel, de Yann Arthus-Bertrand, cette île prend la forme d’un cœur. C’est d’ailleurs de là que lui vient son nom. Enfin, je crois ! » Changement d’angle. La caméra filme tout ce petit monde à bord du canoë qui les emmène à l’entrée d’un passage qui traverse l’île, les faisant passer sous un véritable tunnel de mangroves. Le guide poursuit : « Nous pouvons observer ici un écosystème particulier, composé de mangroves, regorgeant de vie. De plus, l´île est le sanctuaire de nombreux oiseaux comme la Frégate, la rare Anhinga ou encore le Colibri bourdon, menacé d’extinction… » Coupez ! On diffuse la suite après la pub ! Le générique de reprise doit donner quelques infos, mais sans trop en dire… Un minimum pour susciter l’intérêt du public ! Voix off : « Après cette courte page de publicité, vous saurez tout sur l´histoire de la région, et découvrirez l’incroyable Réserve du Cerro Seco, une forêt sèche à la faune et la flore particulières, et dans laquelle domine le majestueux Ceibo. Alors, restez avec nous ! » (Hôtel Casa Ceibo). B/L/D

Jour 9: 19ème Séquence - Canoa - Exterieur - Jour

Parents et enfants sont filmés en contre-plongée, à cheval sur leur monture. L’aîné, un peu effrayé du haut de son petit canasson, se cramponne à la bride du harnais, laissant les rênes retomber sur les flancs de l’animal. Le cadet, rayonnant sur son beau destrier, imite les cavaliers d’antan, lasso invisible en main, et bête imaginaire en face. La mère, amusée de les voir ainsi, rit de bon cœur. Tous ensembles, ils sortent du petit village de Canoa et se dirigent vers un mirador à la vue imprenable sur la côte Pacifique et les plages alentours. Vue grand angle du paysage. La caméra balaye la longue plage étendue au pied des falaises, et saute de paillote en petit bateau coloré. En contrebas, des pêcheurs vaquent à leurs occupations, nettoyant leurs filets, tandis que des surfeurs attendent que la houle déferle et leur offre LA vague qui leur permettra de glisser sur les flots. Zoom sur l’un d’eux qui enchaine quelques figures, avant de perdre l’équilibre. Passage au ralenti de cette pirouette improvisée. On entend un hennissement hors-champ, et des éclats de rire. La caméra revient sur la famille, et filme les enfants qui s’amusent de voir l’un des chevaux, gourmand comme pas deux, tirer sur les rênes pour attraper une branche. Tout le monde repart. Le guide les emmène trotter à travers des paysages variés, alternance de forêt tropicale sèche et de végétation pelée. Retour sur la plage de Canoa. Un vendeur ambulant passe avec des noix de coco fraiches. Les enfants, en maillot de bain, courent vers lui, alléchés par la promesse d’un délicieux jus bien frais. (Hôtel Casa Ceibo). B/L/D

Jour 10: 20ème Séquence - Pacoche - Exterieur - Jour

L’aîné : « On va où déjà ? » Le guide : « Dans la réserve naturelle de Pacoche. C’est un îlot coincé au milieu du cap de San Lorenzo, entre le Chocó et la région Tumbesienne. Cette petite île abrite un des derniers endroits de forêt humide de la côte. Avec un peu de chance, on pourra peut-être apercevoir ou entendre le Singe hurleur. Malheureusement, il n’en reste que très peu. Et il ne faudra pas faire de bruit si l’on veut observer des oiseaux. Beaucoup sont endémiques, c’est-à-dire qu’on ne les trouve que dans cette zone. On verra aussi une grande variété de reptiles, comme des lézards et des tortues, des amphibiens, comme les grenouilles, et aussi des otaries. » Toute la famille, bien installée à l’arrière du véhicule, observe par la fenêtre le paysage côtier de la route du soleil. Les images se succèdent les unes après les autres, défilant silencieusement comme si elles avaient été gravées sur la pellicule d’un film muet. 21ème séquence - Extérieur - Fin d’après-midi - Flashforward (saut en avant dans le temps) Voix off : « Les restaurants installés sur le front de mer à Puerto Lopez offrent une vue imprenable sur le petit port de pêche. » La caméra filme le va-et-vient des vagues, tandis qu’on entend les couverts résonner en bruit de fond, et que l’on écoute les enfants, enthousiastes, dérouler le ‘film’ de la journée. (Hôtel Mandala). B/L/

Jour 11: 22ème Séquence - Isla De La Plata - Exterieur - Jour

Plage de Puerto Lopez, aux aurores. Interview d’un marin, tout juste rentré d’une nuit de pêche en haute mer. Tandis qu’il parle de son métier, la caméra filme les autres pêcheurs qui s’affairent sur la plage, sortant des cales de leurs bateaux des paniers emplis de poissons et de mollusque). Puis la caméra se focalise sur la famille qui se dirige vers le ponton, et embarque à bord d’un yacht en direction de l’Ile de « La Plata ». Une heure et demie de traversée plus tard, tout ce petit monde débarque sur ses rives, chapeaux vissés sur les têtes, et gourdes emplies d’eau en main. Petite pause technique avant d’explorer l’île, à la recherche de la faune, identique à celle de l’archipel des Galápagos : Paille-en-queue, Moqueur à longue queue, Frégates superbes, Fous à pieds bleues et Fous à pieds rouges, ainsi que quelques couples d’Albatros des Galápagos. Le cadet : « Waaoouu ! Ils sont trooop beaux ! » La caméra capture des images de ces oiseaux aux couleurs éclatantes, tandis que le micro enregistre leurs cris, mêlés aux acclamations des enfants ! Coupez ! Retour sur le bateau. A l’image, parents et enfants en maillot de bain, palmes aux pieds, masque et tuba sur la tête, prêts à plonger dans ces eaux riches en coraux et en poissons tropicaux. La mère : « Regardez, un poisson-lune ! Un copain de Nemo, à coup sûr ! » (Hôtel Mandala). B/L.

Jour 12: 24ème Séquence - Aguas Blancas - Exterieur - Jour

Adaptation libre de l’émission Rendez-vous en terre inconnue. Voix off : « Aujourd’hui, nous partons à la rencontre des habitants de la Réserve communautaire d’Aguas Blancas, située au cœur du Parc de Machalilla. Ce site est l’un des MEILLEURS - la voix off insiste sur ce mot - exemples de projet de développement communautaire de la côte pacifique équatorienne. » La caméra effectue un travelling avant (déplacement) à travers la communauté jusqu’au musée archéologique où sont exposés des vestiges, principalement de la céramique, de six civilisations pré-incas de la région. La voix off continue : « La récupération de l’histoire et le maintien de la culture et du mode de vie de ces peuplades ancestrales favorisent la conservation de cet écosystème côtier semi-aride si particulier. Les forêts tropicales caduques abritent des populations d’Iguanes terrestres, de Boas constrictors, d’Ecureuils à queue rouge, ainsi que de superbes oiseaux dont le Motmot Houtouc, le Taurin vermillon et le Pic or-olive. » Succession de prises de vues de ces animaux filmés dans la Réserve. Parents et enfants apparaissent à l’image avec, tour à tour, le nez en l’air ou le regard par terre. On reprend, ça tourne ! Après la pause déjeuner, les uns sont filmés en train de discuter en compagnie d’hommes et de femmes de la communauté, et du guide qui sert de traducteur, les autres en train de jouer avec des enfants du village. 25ème séquence - Plage de Los Frailes - Extérieur - Après-midi - Reportage sur l’une des plus belles plages du littoral Pacifique équatorien. Le réalisateur aux parents : « Mettez-vous ici, que l’on voit la plage, les enfants qui jouent au bord de l’eau derrière vous, et les dauphins qui passent en arrière-plan ! » (Hôtel Mandala). B/L.

Jour 13: 26ème Séquence - Santa Elena - Exterieur - Jour

La famille est installée en terrasse de l’hôtel haut de gamme, et petit déjeune face à la mer. Tous sont d’humeur radieuse. La mère, regard espiègle et sourire malicieux : « Vous savez ce que m’a dit notre guide hier ? Qu’aujourd’hui, on va voir… des otaries ! » L’aîné : « Chouette ! Des otaries !!! » La mère : « On va longer la côte en direction du sud, jusqu’à La Chocolatera. C’est là que se trouve l’unique colonie d’Otaries à crinière qui vit sur le continent. Elles sont plus de quarante ! Et est-ce que vous savez pourquoi on appelle cet endroit ‘La Chocolatière’ ? Eh bien, deux courants marins se sont donnés rendez-vous à la pointe de la péninsule, et lorsqu’ils se sont enfin retrouvés, emportés par leur fougue, ils ont soulevé le sable des fonds marins, et l’eau de l’océan a alors pris la teinte chocolat ! » Le cadet : « Tu crois que l’eau a le goût du chocolat ? On pourra goûter, dis ? » Fondu enchainé. La famille déjeune un plat typique à base de poisson. Puis superposition d’images de petits villages de pêcheurs prises l’après-midi, sur la route traversant la péninsule de Santa Helena en direction de Guayaquil. Le soir, la famille profite de leur soirée libre pour aller se balader le long de la jetée. La caméra les filme en train de sortir de l’hôtel de charme. Fondu au noir. (Hôtel Nazu). B/L.

Jour 14: 28ème Séquence - Guayaquil - Exterieur - Jour

L’alarme d’un réveil se fait entendre hors-champ. Quoi de mieux que de se réveiller et d’apercevoir, à travers un petit bout de fenêtre oublié par les rideaux, le soleil au beau fixe sur un magnifique ciel bleu ? S’étirant doucement dans son lit, le ventre de l’aîné se met à gargouiller, signal qu’il est temps de se lever ! Le caméraman sort de la chambre pour les laisser se préparer. Arborant des tenues légères, toute la famille est filmée déambulant dans les rues, à la découverte de cette ville moderne et dynamique, capitale économique du pays. Montage à la suite d’une série de vidéos filmées dans différents endroits de Guayaquil, dont le Malecon 2000, la fameuse ‘promenade des anglais’ de Guayaquil qui longe le fleuve Guayas, le Parc Bolivar où des iguanes y ont élu domicile, et enfin le Quartier de Las Peñas, classé au patrimoine de l´UNESCO et à la vue spectaculaire sur la ville. Là, arrêt sur image. Caméra braquée sur la famille. Le preneur de son positionne sa perche au-dessus du guide qui parle du passé tumultueux de la ville. Plan rapproché sur les enfants, captivés par ces histoires de pirates. Dernière séquence - Aéroport de Guayaquil - Intérieur - Fin d´après-midi La mère : « Faut pas être triste mon loulou ! » Le cadet : « C’est passé trop vite ! Moi, je voulais rester avec les otaries… » La mère : « Tu m’aideras à trier les photos à la maison. Comme ça, tu en choisiras une où l’on te voit avec les otaries, et on l’imprimera pour l’accrocher dans ta chambre. » Le père : « J’aime bien celle où il boude, en imitant les singes hurleurs… ! » La mère : « Je préfère celle où il fait des bulles dans l’eau, avec les tortues marines. » L’aîné : « Et moi, tu pourras m’imprimer celle où je suis avec l’iguane tout jaune ? Et celle où je joue avec mes copains dans la communauté ! Et aussi celle où on voit l’oiseau tout petit qui fait un bruit comme une abeille ! Et la photo où je me déguise au grand marché, avec le bonnet en forme de bonhomme tout coloré ! … » B/L.

Vous voulez personnaliser ce voyage ?

Nos conseillers spécialisés peuvent en faire le voyage de vos rêves, alors cliquez sur le bouton ci-dessous

Personnaliser ce voyage
Il était une fois l’équateur

Voyage - Personnaliser

Prix Net par personne dépendant de la taille du groupe

Choisir le nombre de personnes Tarif par personne:

Nos tarifs comprennent
  • Transport privé (essence, taxes routières, parkings, assurance du véhicule et de ses passagers).
  • Tous les transferts tels que mentionnés dans l’itinéraire
  • Un guide bilingue francophone pour la partie continentale
  • Assistance 24h/24
  • Hébergement en chambre double, avec salle de bain privée, dans des hôtels et haciendas de catégorie supérieure
  • Trois repas par jour, excepté à Quito, Mindo, Guayaquil et Puerto Lopez, où les dîners sont libres. Pique-nique au cours de certaines randonnées. (Le détail des repas pris en charge est mentionné par B= petit déjeuner, L= déjeuner, D= dîner.)
Nos tarifs ne comprennent pas
  • Vol international (Vous pouvez consulter notre liste de voyagistes proposant des vols secs.)
  • Entrées sur les sites de visite pour la partie continentale.
  • Les dîners à Quito, Mindo, Guayaquil et Puerto Lopez (Comptez entre 10 et 20.00 usd /pers /repas)
  • Le supplément en chambre simple.
  • Boissons gazeuses et alcoolisées.
  • Dépenses personnelles.
  • Pourboires.
  • Assurances personnelles.
Nos voyageurs parlent de cet itinéraire

Les animaux, les paysages, ... De la magie dans ce Magnifique Voyage Nous avons fait un séjour 'MAGIQUE' de 5 jours sur Les Iles Galapagos -3 j à San Cristobal et 2 j à Santa Cruz, très bien partagé de cette façon. Un guide francophone pour les transferts à Quito. Séjour très bien organisé par Dorian, qui est passé nous… Voir le témoignage